par Joest Jonathan Ouaknine

La Ferrari Driver Academy recrute un Chinois

La Ferrari Driver Academy a emmené Sergio Pérez et Jules Bianchi en F1. Actuellement, elle "suit" Raffaelle Marciello (en GP2), Antonio Fuoco (en championnat européen de F3) et Lance Stroll (en F4 Italia.) Il faut désormais y ajouter un 4e pilote, Zhou Guanyi. Son recrutement a été officialisé hier, en marge du raout chinois de Ferrari, à Shanghai.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La Ferrari Driver Academy a emmené Sergio Pérez et Jules Bianchi en F1. Actuellement, elle "suit" Raffaelle Marciello (en GP2), Antonio Fuoco (en championnat européen de F3) et Lance Stroll (en F4 Italia.) Il faut désormais y ajouter un 4e pilote, Zhou Guanyi. Son recrutement a été officialisé hier, en marge du raout chinois de Ferrari, à Shanghai.

Maranello ne s'en cache pas, c'est la FASC (fédération chinoise) qui lui a "conseillé" Zhou. Ce pilote de 15 ans, habite à Londres depuis 2 ans. Il a gagné le Junior Rotax et l'ABKC S1 Rotax Junior.

La Chine est le premier marché mondial, y compris pour les GT. Avoir un pilote Chinois apporterait une visibilité maximale. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder l'exposition médiatique de la tenniswoman Li Na ou du basketteur Jeremy Lin. Au Dakar, le pays s'intéressait presque uniquement au modeste Zhou Yong (bon dernier du clan MINI), snobant Nani Roma et Stéphane Peterhansel ! Pour autant, il est hors de question de recruter n'importe qui. Il faut un pilote rapide, pas trop vieux et volontaire pour s'exiler en Europe. BMW, Mercedes, Renault et même Red Bull ont cherché la perle rare, en vain. Ferrari a eu sa propre mésaventure. En 2012, la FASC lui recommandait Sun Zheng. Il a eu droit à un billet d'avion pour Maranello, un test F3 à Fiorano et un test au simulateur. Pas très convaincue, la Ferrari Driver Academy l'a laissé repartir.

Comme Sun, Zhou est venu à Maranello, à testé une F3 et est passé au simulateur. Apparemment, cette fois, les chronos étaient bons. Son avenir s'écrit désormais en Rosso. Le verra-t-on un jour en F1 ? Il doit prochainement déménager près du siège de Ferrari. L'académie recrute au plus jeune âge, pour mieux formater ses pilotes. Elle ne fait pas de sentiments : s'il obtient des podiums, il ira loin (comme Pérez et Bianchi), sinon, ce sera la porte (cf. Mirko Bortolotti ou Brandon Maisano.) Pour commencer, il devrait être placé en F4 Italia... Sauf que le week-end dernier, comme il était à Shanghai pour la présentation, il a manqué l'ouverture de la saison.

Pour résumer

La Ferrari Driver Academy a emmené Sergio Pérez et Jules Bianchi en F1. Actuellement, elle "suit" Raffaelle Marciello (en GP2), Antonio Fuoco (en championnat européen de F3) et Lance Stroll (en F4 Italia.) Il faut désormais y ajouter un 4e pilote, Zhou Guanyi. Son recrutement a été officialisé hier, en marge du raout chinois de Ferrari, à Shanghai.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.