par Elisabeth Studer

Jaguar Land Rover (JLR) : 2.000 emplois supprimés

Jaguar Land Rover (JLR) va supprimer environ 2.000 emplois dans le monde dans les prochains mois.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Réduction nette de 2.000 emplois pour Jaguar Land Rover

Le constructeur automobile britannique détenu par l'indien Tata Motors anticipe une réduction nette d'environ 2.000 personnes de sa masse salariale lors de la prochaine année financière.

Le groupe a invoqué la nécessité de réduire ses coûts afin de se transformer vers une "organisation plus agile". Faisant ainsi référence à la méthode Agile très à la "mode" à l'heure actuelle et particulièrement prisée de la sphère informatique. Laquelle place met en avant individus et interactions plutôt que processus et outils, l'objectif étant d'aboutir rapidement à un résultat de travail opérationnel, quitte à s'adapter de manière flexible aux premiers retours sur le produit déployé.

L'objectif du constructeur est de pouvoir retrouver une marge opérationnelle à deux chiffres et une trésorerie nette positive d'ici 2025.

JLR cible la neutralité carbone pour 2039

Cette information émanant de JLR intervient deux jours après l'annonce d'une stratégie visant à atteindre la neutralité carbone pour sa chaîne d'approvisionnement, ses produits et ses opérations d'ici 2039 et le passage de la marque Jaguar au 100% électrique à partir de 2025.

Si le groupe avait alors annoncé que sa transformation entraînerait une réduction sensible de ses activités autres que la production au Royaume-Uni, il n'avait toutefois pas fourni plus de détails. Précisant toutefois que le personnel des usines ne serait pas affecté.

JLR assure ne pas vouloir fermer d'usine

Le constructeur britannique assure même ne pas vouloir fermer d'usine. Le site de Solihull (implanté au centre de l'Angleterre), où sont également fabriquées des Land Rover, abriterait la plateforme 100% électrique de Jaguar.

S'agissant du site de Castle Bromwich - dans la même région des Midlands - où sont produits certains modèles de Jaguar, Thierry Bolloré, le patron du constructeur avait alors assuré que le groupe disposait de "plein d'idées" pour cette unité de production.

Jaguar Land Rover a par ailleurs promis d'investir 2,8 milliards d'euros par an, en grande partie dans l'électrique.

Le groupe veut travailler sur le développement de l'hydrogène pour répondre à la future demande et entend par ailleurs collaborer avec le groupe Tata sur l'énergie propre et les logiciels informatiques.

Notre avis, par leblogauto.com

En janvier 2020, Jaguar Land Rover avait déjà annoncé la suppression de 500 emplois dans son usine de Halewood, situé non loin de Liverpool, au centre de l’Angleterre. Des mesures prises – nous disait-on alors – dans le cadre de son programme de restructuration destiné à se prémunir des conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit). Y sont fabriqués les SUV Range Rover Evoque et Land Rover Discovery Sport.

Le constructeur argumentait sa décision par la nécessité d’améliorer la productivité. Une réorganisation du travail de ses salariés devait ensuite être mise en place à partir du mois d’avril 2020. Des mesures qui – affirmait-il alors - devraient "entraîner des gains opérationnels importants dans l’usine afin de répondre à la demande en hausse des clients » pour les deux modèles de SUV.

JLR précisait par ailleurs que ces suppressions de postes s’ajoutaient au plan de réduction d’effectifs annoncé en janvier 2019. Lequel concerne directement 4 500 emplois, soit plus de 10 % des effectifs en place au début de l’année 2019.

Cette réduction de personnel avait vu le jour en parallèle de la mise en place d'un plan de redressement plus large visant à réduire les coûts et à recentrer l’activité, après de fortes pertes en Chine et la chute de la demande en diesel, alors que ce type de motorisation représente la majeure partie de ses activités au Royaume-Uni et en Europe.

Sources : JLR

Pour résumer

Jaguar Land Rover (JLR) va supprimer environ 2.000 emplois dans le monde dans les prochains mois.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.