par Gautier Bottet

Hyundai et Ineos vont collaborer sur l'hydrogène

C'est une collaboration significative qui pourrait naître de cet accord, entre un constructeur automobile avancé dans la pile à combustible, et un spécialiste de la chimie qui produit déjà de l'hydrogène. D'autant plus lorsque ce chimiste a lui-même des ambitions automobiles...

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

  • Projet de développement de la production et distribution d'hydrogène en Europe

  • Etude d'un Ineos Grenadier avec pile à combustible

Lorsqu'Ineos a annoncé vouloir racheter l'usine Smart de Hambach, ce fut quasiment une véritable levée de boucliers. Comment ? Arrêter de produire un véhicule électrique dans cette usine pour au contraire y produire un gros 4x4 diesel ? Mais comme on pouvait s'y attendre, Ineos ne passera pas à côté d'une version plus vertueuse de son Grenadier. Et il pourrait faire mieux qu'un électrique avec batteries, en passant directement à la pile à hydrogène.

Ineos vient en effet de signer un accord préliminaire avec Hyundai sur le sujet de l'hydrogène et de la pile à combustible. Et tous deux y ont des intérêts... Hyundai qui commercialise déjà le SUV Nexo à pile à combustible compte bien développer cette technologie. Pour cela, il faut développer la production et la distribution de l'hydrogène. Ineos justement en produit de l'hydrogène. Souvent comme résultat d'autres productions, mais le groupe compte bien développer à l'avenir cette production. Tous deux vont donc étudier en commun cet aspect, alors que différents gouvernements européens mettent en place des plans de développement de la filière hydrogène.

Et en prime pour Ineos, Hyundai pourrait fournir sa pile à combustible pour en équiper le Grenadier. Projet clairement évoqué dans l'accord.

Notre avis, par leblogauto.com

Pointé du doigt pour en France par son manque de vertu en matière d'émissions de CO2, en particulier avec le projet de reprise de l'usine Smart de Hambach, le Ineos Grenadier pourrait tenir sa revanche. Avec ce projet, il pourrait ainsi devenir la première voiture à pile à combustible produite en série en France...

Pour résumer

C'est une collaboration significative qui pourrait naître de cet accord, entre un constructeur automobile avancé dans la pile à combustible, et un spécialiste de la chimie qui produit déjà de l'hydrogène. D'autant plus lorsque ce chimiste a lui-même des ambitions automobiles...

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.