par Joest Jonathan Ouaknine

Haima à l'assaut de l'Amérique du Sud

Les constructeurs Chinois font leur nid au Chili. Après Haima d'y tenter sa chance.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Les constructeurs Chinois font leur nid au Chili. Après Chery, Dongfeng, Great Wall et Lifan, c'est au tour d'Haima d'y tenter sa chance.

Filiale du géant Chinois FAW (connu pour ses joint-ventures avec Mazda, Toyota et VW), Haima est un généraliste dont les ventes stagnent depuis plusieurs années.

Il cherche donc des débouchés à l'export.

A l'été 2010, une délégation de l'importateur Frotaleza s'est rendu au siège d'Haima.

Etape suivante: Frotaleza et Haima exposaient au salon de Santagio, à l'automne.

Aujourd'hui, les Haima sont commercialisées au Chili. Pour commencer, l'importateur propose la 3 (dérivée de l'ancienne Mazda3) équipée uniquement d'un 1,8l 122ch. Pour 6 490 000 pesos chiliens (13 800€), elle offre deux airbags, l'ABS avec EBD, les vitres électriques, l'air conditionné et la direction assistée.

Elle est également disponible en 4 portes, au prix de 6 790 000 pesos chiliens (14 500€.)

Frotaleza pense déjà à l'avenir. Il compte également importer le SUV 7:

Ainsi que la citadine 2:

Quant à Haima, il regarde désormais vers le Brésil. Districar (qui importe des Chana et des Ssangyong) le représenterait.

Ils sont déjà venu ensemble au salon de Sao Paulo:

A lire également:

Chine: Haima à la conquête des Emirats Arabes Unis

La Haima3 bientôt assemblée en Russie

Pour résumer

Les constructeurs Chinois font leur nid au Chili. Après Haima d'y tenter sa chance.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.