par Frederic Papkoff

Guangzhou 2012 : BYD Si Rui

Après un creux prononcé dans ses ventes et dans ses finances, BYD tente de remonter la pente avec des produits modernisés. Après le lancement de la SuRui, voici donc la plus grande SiRui, dérivée de la précédente F6.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

BYD va à son tour tenter de s'imposer dans le lucratif marché de la grande berline en Chine, dominé par les constructeurs étrangers. Prenant l'exemple de la transformation de la F3 en SuRui, la F6 se mue en SiRui. Pour devenir carrosse, la citrouille adopte un style modernisé, sans donner dans l'outrance. Un design classique pour un segment classique.

A l'intérieur, BYD donne corps à des prototypes montrés dans plusieurs salons avec une instrumentation remplacée par un grand écran 12,1 pouces reconfigurable, un écran central de 10,2 pouces et un affichage tête haute constitué d'un petit écran rétractable. Riche, mais le constructeur devra aussi soigner la finition de son modèle pour convaincre, comme commencent à le faire certains concurrents chinois.

Sous le capot, la marque qui souhaite se spécialiser dans les hybrides et les électriques ne s'intéresse pas qu'à ces deux modes de propulsion. Un tout nouveau 4 cylindres 1,5l doté d'un turbo et de l'injection directe a pour tâche de propulser cette berline. Pour cela, il dispose de 154 ch et 240 Nm, et se voit associé à une boîte double-embrayage à 6 rapports.

La SiRui fera ses premiers pas en public au salon de Guangzhou.

Source : BYD

Pour résumer

Après un creux prononcé dans ses ventes et dans ses finances, BYD tente de remonter la pente avec des produits modernisés. Après le lancement de la SuRui, voici donc la plus grande SiRui, dérivée de la précédente F6.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.