par La rédaction

GM/Opel : le constructeur US prêt à prendre du recul

Serait-ce ainsi le début concret de l'accélération du processus de désengagement partiel de 'abandonner sa part majoritaire dans le capital Opel/Vauxhall. De quoi donc légitimement donner plus de relief au prochain appel d'offres pour acquérir des parts de ce capital.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Serait-ce ainsi le début concret de l'accélération du processus de désengagement partiel de General Motors dans sa filiale européenne Opel/Vauxhall ? Le constructeur américain étudie finalement très sérieusement la possibilité d'abandonner sa part majoritaire dans le capital Opel/Vauxhall. De quoi donc légitimement donner plus de relief au prochain appel d'offres pour acquérir des parts de ce capital.

En espérant convaincre plusieurs investisseurs d'amener des billes dans le capital d'Opel/Vauxhall, General Motors se désengagerait donc en partie de sa division européenne.

Et, toujours dans l'optique de convaincre les décideurs politiques de débloquer les 3,3 milliards d'euros dans le cadre d'une nouvelle entité, les 500 millions d'euros espérés dans l'opération seraient immédiatement injectés dans Opel afin que le constructeur puisse poursuivre ses activités.

Ce bien qu'Opel ayant récemment indiqué qu'il pourrait tenir plus longtemps que prévu sans subsides extérieurs grâce aux profits générés par les bons résultats de l'Insignia. Selon des proches GM du dossier, les négociations avec divers investisseurs (toujours sept) et la Commerzbank pourraient ainsi avancer très prochainement. Aucune information chiffrée en revanche sur la partie du capital que conserverait GM dans cette future société.

A lire également. Vers un appel d'offres pour entrer au capital d'Opel, La famille royale d'Abu Dhabi au chevet partiel d'Opel et Opel/GM : nouvel épisode.

A voir également. Galerie Opel Insignia OPC / Vauxhall VXR.

185203185207185210185213185216185219185222185225

Source : The Financial Times.

Pour résumer

Serait-ce ainsi le début concret de l'accélération du processus de désengagement partiel de 'abandonner sa part majoritaire dans le capital Opel/Vauxhall. De quoi donc légitimement donner plus de relief au prochain appel d'offres pour acquérir des parts de ce capital.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.