par Elisabeth Studer

GM : suppression de près de 1500 emplois aux USA

General Motors va supprimer plus d'un millier d'emplois dans une usine aux Etats-Unis. Raisons avancées : s'adapter à l'essoufflement de la demande pour les berlines et citadines au pays de l'oncle Sam.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Des ventes  en berne

Les suppressions auront lieu dans l'usine de Lordstown, dans l'Ohio, site où GM produit uniquement la Chevrolet Cruze. Les ventes de cette berline ont dégringolé de 32 % durant les quatre dernières années et devraient stagner cette année.

En 2017, General Motors a vendu 150 000 Chevy Cruze  aux Etats-Unis, toutes produites à Lordstown, et prévoit d'en vendre un nombre équivalent cette année. D'après le cabinet spécialisé Autodata, les ventes de la Chevy Cruze ont chuté de 28% depuis début 2018.

Les berlines  boudées au profit des SUV, Pick-up et crossovers

Selon le constructeur, cette réduction de personnel serait due au fait que les Américains délaissent les petites voitures au profit de véhicules plus massifs tels que SUV, pickups et Crossovers. Encouragés à cela par des prix de l'essence encore bas, des taux d'intérêt relativement faibles et une certaine reprise du marché du travail.

"Le marché des petites voitures est en déclin constant depuis 2014" constate ainsi GM, s'estimant de ce fait contraint de réduire sa production durant des semaines pour se conformer à la demande pour les voitures compactes. Le constructeur tient néanmoins à rappeler que ce segment représente toutefois encore 36% des ventes de véhicules aux Etats-Unis.

L'emploi en souffrance dans l'Etat de l'Ohio

Le site de Lordstown emploie un peu moins de 3 000 salariés répartis en deux équipes. Il ne devrait en demeurer plus qu'une seule à partir de mi-juin. GM y avait déjà supprimé une équipe l'an dernier.

Si 1500 employés pourraient être directement impactés, le chiffre exact ne sera connu que dans les prochains jours. GM indique d'ores et déjà que des mesures de reclassement pourraient être proposées. Les heures qui viennent risquent d'être longues dans l'Ohio.

Pour résumer

General Motors va supprimer plus d'un millier d'emplois dans une usine aux Etats-Unis. Raisons avancées : s'adapter à l'essoufflement de la demande pour les berlines et citadines au pays de l'oncle Sam.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.