par La rédaction

GM rachète à GM (ou presque) le site de Strasbourg

Ce n'est certes pas exactement de General Motors à General Motors mais presque. En effet le constructeur américain officialise aujourd'hui le rachat du complexe industriel strasbourgeois auprès de MLC, Motors Liquid Company, l'entité créée lors de la procédure de placement sous le régime des faillites du constructeur. Tout comme ou presque donc. Les termes définitifs de l'accord n'ont pas été dévoilés tandis que la signature finale devrait intervenir dans les prochaines semaines.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Ce n'est certes pas exactement de General Motors à General Motors mais presque. En effet le constructeur américain officialise aujourd'hui le rachat du complexe industriel strasbourgeois auprès de MLC, Motors Liquid Company, l'entité créée lors de la procédure de placement sous le régime des faillites du constructeur. Tout comme ou presque donc. Les termes définitifs de l'accord n'ont pas été dévoilés tandis que la signature finale devrait intervenir dans les prochaines semaines.

"L'expertise éprouvée de GM Strasbourg est un atout important pour GM", avance finalement le constructeur américain dans un communiqué. Composé d’une unité de production et d’un centre de développement près du port de Strasbourg, le site est un important constructeur de boites automatiques à six vitesses. Les clients de l’usine de Strasbourg sont des filiales GM d’Amérique du Nord, de Chine et d’Australie ainsi que des constructeurs d’autres marques.

Rappelons juste que l'usine a été créée en 1967 et fabrique aussi des transmissions automatiques pour BMW tout en abritant un important centre de recherche et développement. Cette opération opération intègre donc le site dans le réseau mondial du constructeur américain.

A lire également. GM Strasbourg : l'accord de reprise signé et GM Strasbourg : la direction s'entend avec la CGT.

Source : GM et Reuters.

Pour résumer

Ce n'est certes pas exactement de General Motors à General Motors mais presque. En effet le constructeur américain officialise aujourd'hui le rachat du complexe industriel strasbourgeois auprès de MLC, Motors Liquid Company, l'entité créée lors de la procédure de placement sous le régime des faillites du constructeur. Tout comme ou presque donc. Les termes définitifs de l'accord n'ont pas été dévoilés tandis que la signature finale devrait intervenir dans les prochaines semaines.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.