par Gautier Bottet

GM pourrait revendre l'usine de Lordstown à Workhorse

L'annonce avait profondément choqué à la fin de l'année dernière : 5 sites nord-américains de GM n'auront de production d'ici à la fin de 2019. L'usine de Lordstown (Ohio), pourrait survivre via une revente à Workhorse.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Au nombre des 5 sites nord-américains promis à la fermeture, on compte 3 usines d'assemblage : Oshawa au Canada, Detroit Hamtramck (Michigan) et Lordstown (Ohio). Cette dernière usine fait l'objet de négociations pour une possible revente. C'est d'ailleurs Donald Trump lui même qui en a fait l'annonce, avant même le communiqué officiel de GM.

L'usine qui a produit la dernière berline Chevrolet Cruze en mars dernier pourrait donc se voir convertie à la production de pick-ups électriques. C'est en effet le constructeur Workhorse qui est en discussions avec GM.

Workhorse, spécialiste du véhicule de livraison, pour les services postaux en particulier, a lancé il y a quelques mois son pick-up électrique W15. Un modèle à destination des professionnels (entreprises, administrations...). C'est justement ce modèle qui pourrait être produit à Lordstown (entre Pittsburgh et Cleveland). Workhorse est d'ailleurs basé à Cincinnati, également dans l'Ohio donc.

L'avis de Leblogauto.com

Le développement de véhicules électriques par de nouvelles marques représente une opportunité pour les sites promis à la fermeture. Le site de Lordstown prend donc la suite de l"usine Mitsubishi de Normal (Illinois) revendue à Rivian, ou de l'usine AM General de South Bend (Indiana) revendue au chinois Seres.

Pour résumer

L'annonce avait profondément choqué à la fin de l'année dernière : 5 sites nord-américains de GM n'auront de production d'ici à la fin de 2019. L'usine de Lordstown (Ohio), pourrait survivre via une revente à Workhorse.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.