par La rédaction

GM : 14 usines et 21 000 emplois condamnés

Ce ne serait plus qu'une simple questions de jours ou d'heures. A l'image de son concurrent Chapitre 11. L'ancien General Motors est donc condamné et devrait à moyen terme laisser place à un nouveau GM. Selon une source proche du constructeur américain, une nouvelle étape dans cette vaste restructuration sera officialisée en début de semaine prochaine avec de la casse à prévoir.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Ce ne serait plus qu'une simple questions de jours ou d'heures. A l'image de son concurrent Chrysler il y a une poignée de semaines, General Motors se rapproche inéluctablement d'un placement judiciaire sous la protection de la loi sur les faillites, autrement dit le Chapitre 11. L'ancien General Motors est donc condamné et devrait à moyen terme laisser place à un nouveau GM. Selon une source proche du constructeur américain, une nouvelle étape dans cette vaste restructuration sera officialisée en début de semaine prochaine avec de la casse à prévoir.

Le constructeur américain asphyxié annoncera ce lundi les 14 usines appelées à disparaître du giron industriel du groupe ce qui devrait entraîner dans le pire des cas la suppression de 21 000 emplois.

La dernière offre faite aux créanciers (120 sociétés et 10 000 investisseurs au total) pour éponger ou convertir une partie de la dette, GM se rapproche inexorablement d'un scénario à la Chrysler. Selon certaines rumeurs toujours, le nouveau GM qui émergerait ultérieurement pourrait passer sous le contrôle du Trésor US à hauteur de 72,5 % contre 17,5 % au fonds de gestion de la couverture santé des retraités du groupe et 10 % à "l'ancien GM".

La procédure de faillite devrait toutefois prendre plus de temps chez GM par rapport à Chrysler en raison de la plus grosse importance du groupe mais également, et toujours vis à vis de Chrysler, en raison de l'absence d'un partenaire hypothétique (Fiat pour Chrysler).

Longtemps symbole phare de la puissance industrielle des USA, General Motors s'apprête officiellement à écrire une nouvelle page de son histoire après des semaines de maintien sous perfusion financière. Un dénouement tout sauf surprenant. A suivre en début de semaine pour de plus amples détails.

A lire également. USA : de nouvelles aides pour le secteur automobile et Et bien voilà : Chrysler en faillite.

Source : Divers.

Pour résumer

Ce ne serait plus qu'une simple questions de jours ou d'heures. A l'image de son concurrent Chapitre 11. L'ancien General Motors est donc condamné et devrait à moyen terme laisser place à un nouveau GM. Selon une source proche du constructeur américain, une nouvelle étape dans cette vaste restructuration sera officialisée en début de semaine prochaine avec de la casse à prévoir.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.