Lancer le diaporama
Genève 2019 Live : Polestar 2 1
+28
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Genève 2019 Live : Polestar 2

Sur un salon très électrique, Polestar a été l'une des marques les plus en vues à Genève avec sa Polestar 2. Une voiture vue comme une rivale légitime et sérieuse pour la Tesla Model 3.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Face au match 208 / Clio qui a occupé pas mal de médias et d'observateurs des différents constructeurs, la Polestar 2 a également été l'une des nouveautés les plus observées en ce salon de Genève. Pensez, la première électrique de Volvo, même si elle n'en porte pas directement le logo, et qui plus est la première vraie rivale à la Tesla Model 3 sur le marché des berlines électriques. D'autant plus que les caractéristiques annoncées et le prix ont de quoi séduire : batterie de 78 kWh, 500 km d'autonomie (WLTP), 300 kW / 408 ch de puissance aux 4 roues, pour un prix de 60 000 euros en 2020. Plus l'annonce d'une version à 40 000 euros pour 2021, forcément un peu moins bien dotée en termes de batterie et de moteurs...

Séduisante sur le papier et sur les photos, la Polestar 2 l'est aussi en "vrai". Son allure de pseudo-SUV / berline n'est qu'un effet visuel destiné à masquer la "lourdeur" du bas de caisse (batteries oblige). En réalité, elle n'est guère plus haute qu'une berline classique, avec 1m48, et la position de conduite est bien celle d'une berline, plutôt sportive. Sa longueur reste contenue (4m60), mais elle affiche néanmoins un volume de coffre raisonnable (400 litres environ), et une bonne habitabilité aux places arrière. L'espace aux jambes est bon, et la cave à pieds est plus creusée que sur une Model 3, avec donc une position bien plus confortable pour tout occupant de plus de 1m40... Le capot cache un petit coffre pour ranger les câbles, mais il est malheureusement accessible par une ouverture classique de capot (levier au niveau du cale-pied côté conducteur, puis palette de déverrouillage sous le capot) rendant son utilisation quotidienne fastidieuse...

Avantage à la sino-suédoise  sur la présentation intérieure, certes moins futuriste et dépouillée, mais avec des matériaux et assemblages plus flatteurs. Le grand écran central de 11 pouces abrite le nouveau multimédia fonctionnant sous Android et semble plutôt performant à l'usage. La disparition des boutons et commandes se prolonge ici et il ne reste plus que quelques commandes physiques sur la console centrale (désembuage, feux de détresse, lecture / pause, volume...). Les aérateurs centraux migrent en haut de la planche pour dégager l'espace autour de l'écran, et dans les portes, les haut-parleurs se cachent derrière le tissu.

Pour résumer

Sur un salon très électrique, Polestar a été l'une des marques les plus en vues à Genève avec sa Polestar 2. Une voiture vue comme une rivale légitime et sérieuse pour la Tesla Model 3.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos