Lancer le diaporama
Genève 2018 Live : Hyundai Kona Electric 1
+10
LANCER LE DIAPORAMA
par La rédaction

Genève 2018 Live : Hyundai Kona Electric

Hyundai a levé le voile sur le premier SUV électrique du marché, le Hyundai Kona Electric, prenant de court les autres constructeurs avec la promesse d’une autonomie de 470 km en cycle WLTP.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Pour parvenir à ce résultat prometteur, le Hyundai s’offre une batterie de 64 kWh. Une deuxième batterie moins puissante de 39,2 kWh et plus accessible est également au menu, mais dans ce cas, l’autonomie redescend à 300 km, toujours en cycle WLTP.

La batterie la plus puissante alimente un moteur électrique de 150 kW (204 ch) tandis que la moins puissante est associée à un moteur de 99 kW (135 ch). Dans les deux cas, le couple atteint 395 Nm et le Kona Electric atteint une vitesse maximale de 167 km/h. Côté accélérations, le plut petit moteur permet au Kona de réaliser le 0 à 100 9,3 s et le plus puissant en 7,6 s.

Hyundai annonce un temps de recharge de 6 h 10 pour la batterie de 30,2 kW et 9 h 40 pour celle de 64 kW sur une prise standard. Sur une prise rapide, 80 % de la batterie est rechargeable en 54 minutes dans les deux cas.

Le Hyundai Kona Electric se différencie des autres versions par une calandre fermée afin d’intégrer la prise de recharge, un bandeau chromé sous les feux de jours courant sur toute la largeur du petit SUV, des bas de caisse chromés et un nouveau bouclier à l’aérodynamisme amélioré. Ce faciès plus sage lui sied mieux.

Dans l’habitacle la disparition du levier de vitesse fait apparaître une console centrale similaire à celle du Nexo. Le combiné d’instrumentation passe au numérique avec un écran de 7 pouces.

L’équipement complet comprend un système de navigation et d’infodivertissement compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, l’affichage tête haute, un système de recharge des smartphones par induction, un système audio à 8 haut-parleurs et un volant chauffant.

Le Kona Electric fait le plein d’assistances à la conduite : régulateur de vitesse adaptatif, freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, surveillance des angles morts, alerte de circulation transversale arrière, assistance active au maintien de voie (de série), détection de la fatigue du conducteur, reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse et aide au maintien de trajectoire.

Pour résumer

Hyundai a levé le voile sur le premier SUV électrique du marché, le Hyundai Kona Electric, prenant de court les autres constructeurs avec la promesse d’une autonomie de 470 km en cycle WLTP.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos