par Frederic Papkoff

Genève 2013 : Mercedes C63 AMG Edition 507

A présent  que la E63 AMG est montée d'un cran vers les sommets de la puissance, cela laisse un peu de champ à la Classe-C pour à son tour monter d'un cran. Histoire de montrer à une BMW M3/M4 en approche que l'on ne compte pas de laisser faire du côté d'Affalterbach.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Les simples versions AMG, RS ou M ne semble plus suffire à satisfaire le besoin de modèles plus puissants. A la fois du côté des clients, mais aussi du côté des constructeurs allemands eux mêmes qui veulent toujours surenchérir. Les éditions limitées, packs optionnels se succèdent donc pour faire tourner le compter de puissance de ces modèles. La Classe-C C63 AMG va donc recevoir le renfort de la nouvelle Edition 507. Et sachez que si Mercedes met l'accent sur le coupé dans sa communication, ce sont bien les trois caisses qui sont concernées : coupé, berline et break.

Au programme donc, un indice précieux se cache dans le nom, la puissance du moteur qui passe de 457 à 507 ch. Pas du simple bricolage d'électronique selon le constructeur puisque la C63 profite ici d'éléments directement issus de la SLS AMG : pistons et bielles forgés, vilebrequin allégé... 507 ch et 610 Nm, et deux dixième gagnés sur l'épreuve du 0 à 100 km/h (4"2 en berline et coupé, 4"3 en break). Le pack "AMG Driver package" est de série, et la vitesse maximale est donc limitée à 280 km/h. Pour freiner tout cela, les disques composite de 360x36 mm sont compris dans le lot.

Extérieurement, l'Edition 507 reprend le capot ajouré de la Black Series et reçoit de nouvelles jantes 19 pouces proposés au choix en gris titane ou noir laqué. Un effet sombre renforcé par les rétroviseurs ou les masques de feu, et que Mercedes met en valeur sur ses photos officielles par la teinte gris mat pour la carrosserie. On notera aussi une bande anthracite au niveau des bas de caisse.

Source : Mercedes-Benz

Pour résumer

A présent  que la E63 AMG est montée d'un cran vers les sommets de la puissance, cela laisse un peu de champ à la Classe-C pour à son tour monter d'un cran. Histoire de montrer à une BMW M3/M4 en approche que l'on ne compte pas de laisser faire du côté d'Affalterbach.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.