par Frederic Papkoff

Genève 2012 : Ford B-Max

Un an après le monospace B-Max qui fera sa première apparition au salon de Genève.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Un an après le show-car éponyme, c’est la version de production du petit monospace B-Max qui fera sa première apparition au salon de Genève.

Remplaçant de la discrète fusion, le B-Max viendra compléter par le bas la famille des Ford "Max", et conservera la caractéristique principale dévoilée par le concept : ses portes arrière coulissantes intégrant le montant central. Ce n’est bien entendu pas une première mondiale, mais le choix reste rare, et sera une exclusivité sur le marché Européen.

Un principe adopté voici quelques années déjà sur certains monospaces d’origine japonaise (Nissan Prairie), mais qui a progressivement disparu en raison des contraintes de choc latéral. Les exemples qui subsistent aujourd’hui (avec portes coulissantes) sont rares, et ne proposent souvent cette fonctionnalité que sur un côté, à l’instar de la récente Kia Ray, de quelques kei au Japon (Suzuki Palette, Daihatsu Tanto) ou de quelques monospaces de la gamme Toyota (Raum, Isis). Des modèles qui sont tous par ailleurs réservés à leur marché local.

C’est Alan Mullaly qui présentera le B-Max au salon de Genève. Un modèle qui sera assemblé à Craiova en Roumanie, et qui adoptera la famille des moteurs 1.0 Ecoboost à 3 cylindres. Le constructeur évoque aussi de nouvelles technologies, et l'on peut donc s'attendre à voir arriver sur ce modèle quelques unes des aides à la conduite proposées sur la Focus.

Source : Ford

Pour résumer

Un an après le monospace B-Max qui fera sa première apparition au salon de Genève.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.