par Joest Jonathan Ouaknine

Genève 2010 Live: Alfa 24HP 1910

Alfa Romeo fête cette année son centenaire. Ils sont venu en terre Suisse avec cette 24HP qui date justement de 1910.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Les anciennes de Genève, suite. Alfa Romeo fête cette année son centenaire. Ils sont venu en terre Suisse avec cette 24HP qui date justement de 1910.

Fêter l'anniversaire d'un constructeur est toujours source de polémiques.

Les constructeurs, tel qu'on les connait, sont souvent issus de fusions/acquisitions, de changements de noms, etc. Certaines marques ont débuté dans d'autres secteurs industriels avant de se lancer dans l'automobile (cf. Citroën et la plupart des constructeurs Asiatiques.) D'autres ont disparu pendant des années avant de renaitre (cf. Audi, Bugatti, Maybach...) D'autres encore ont d'abord été des ateliers de prototypage, avant d'être de vrais constructeurs (cf. Ferrari, Maserati ou Porsche.) Et à chaque fois, quelle année faut-il prendre comme point de départ?

L'histoire d'Alfa débute non pas en 1910, mais en 1906. Alexandre Darracq (fameux constructeur du début du XXe siècle) décide de créer une société transalpine. La Societa Anonima Italiana Darracq (SAID) produisait des 8/10HP et des 14HP identiques aux Darracq "made in France". Le problème est que le réseau routier Italien était déplorable. Les SAID étaient bien incapable de faire face aux cotes raides ou aux ornières. En 1909, criblée de dette, la SAID ferme ses portes.

Ugo Stella, son D.G., pense néanmoins qu'il y a un marché pour un constructeur Italien, hors du déjà omniprésent Fiat. Il réunit des capitaux pour rembourser Darracq, embauche Giuseppe Merosi (ex-Fiat) et fonde l'Anonima Lombarda Fabrica Automobili (Alfa) en 1910. Merosi conçoit la 24 HP, qui n'a plus rien à voir avec les Darracq.

La 4 cylindres 4l 45ch de l'Alfa 24 HP lui permet d'atteindre 105km/h. Sa principale qualité, c'est sa solidité. Ainsi, elle ne craint pas les routes Italiennes. Elle sera produite jusqu'à l'entrée en guerre à 300 exemplaires.

Merosi créera d'autres Alfa, dont la Grand Prix de 1914. Cette voiture ne disputa hélas qu'une course, avant que la guerre n'éclate. Alfa, qui a produit 272 voitures en 1914, doit se reconvertir un peu en catastrophe.

Effrayé par cette déroute, Albert Darracq (neveu d'Alexandre et actionnaire d'Alfa) vend ses parts à la Banca di Sconto. Cette dernière trouve un nouvel investisseur: l'industriel Nicola Romeo, qui prend les rênes en 1916. Romeo rebaptise Alfa "Societa Italiana Ing. Nicola Romeo". Mais à l'armistice, l'entreprise prend son nom actuel d'Alfa Romeo. Ainsi, pour être honnête, l'an 1 serait davantage 1906 ou 1918 que 1910.

A lire également:

Alfa, Alfa, Alfa!

Pour résumer

Alfa Romeo fête cette année son centenaire. Ils sont venu en terre Suisse avec cette 24HP qui date justement de 1910.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.