par La rédaction

General Motors : les quatre milliards de dollars débloqués ?

Ce n'est pas le D Day mais le jour J pour les deux géants de Detroit General Motors. Ils doivent en effet présenter la première étape de leur plan de restructuration devant les autorités financières et politiques gouvernementales américaines. Enjeu ? Un nouveau prêt accordé par ces derniers. GM devrait finalement obtenir ces billets verts.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Ce n'est pas le D Day mais le jour J pour les deux géants de Detroit Chrysler et General Motors. Ils doivent en effet présenter la première étape de leur plan de restructuration devant les autorités financières et politiques gouvernementales américaines. Enjeu ? Un nouveau prêt accordé par ces derniers. GM devrait finalement obtenir ces billets verts.

Après avoir déjà reçu 13,4 milliards de dollars, General Motors devrait, sauf revirement de taille, recevoir l'accord des autorités US en charge du dossier à travers le versement des quatre milliards prévus et demandés.

Quant aux demandes supplémentaires, aussi bien chez GM (4 milliards supplémentaires) que chez Chrysler (3 milliards de plus), elles devraient être étudiées séparément et demander une réponse particulière. Dans le cas qui verrait un refus à cette enveloppe supplémentaire, il faudrait alors pour le tandem rembourser à plus ou moins grande échéance les sommes déjà versées. Ce qui signifierait alors que le spectre de la faillite prendrait davantage de relief...

Depuis plusieurs semaines, surtout du côté de General Motors, on accélère le pas pour démontrer les démarches entreprises vers un retour à la viabilité financière. Après l'annonce de la suppression de plusieurs milliers d'emplois, la "réactivation" des pistes menant à la cession de Hummer, l'ouverture d'un guichet de départs pour 62 000 salariés, la possible revente de parts dans SAIC-GM ou les annonces de restructurations économiques sur le continent européen, General Motors paraît être en mesure de convaincre les décideurs de Washington.

La situation paraît en revanche plus épineuse et moins réjouissante chez Chrysler, dont les responsables ne montent pas réellement et concrètement au créneau pour assurer la pérennité du constructeur. A suivre donc dans les prochaines heures.

A lire également. GM : vers des fermetures de sites en Europe, GM voudrait vendre des parts de SAIC-GM, GM/Chrysler : l'opération dégraissage se poursuit et General Motors : vers un dépôt de bilan ?

Source : Detroit Free Press et AFP.

Pour résumer

Ce n'est pas le D Day mais le jour J pour les deux géants de Detroit General Motors. Ils doivent en effet présenter la première étape de leur plan de restructuration devant les autorités financières et politiques gouvernementales américaines. Enjeu ? Un nouveau prêt accordé par ces derniers. GM devrait finalement obtenir ces billets verts.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.