par La rédaction

General Motors : 500 millions d'unités

Après avoir frôlé la banqueroute et une renaissance de ses cendres en 2009, le groupe General Motors a redressé la barre. Deux exemples : le record de livraisons en 2013 et ce même record l'an passé à quelques 9,92 millions d'exemplaires. De millions d'exemplaires il en est ici question. De centaines de millions d'exemplaires...

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Fondation en 1908. Renaissance en 2009. Et, c'est le chiffre majeur que vient de communiquer le groupe américain, 500 millions de véhicules produits au total en faisant le premier à atteindre tel volume (logique, le groupe ayant été le premier au monde des dizaines d'années durant).

Une cérémonie a été organisée pour célébrer ce cap historique, cérémonie où toutes les huiles du groupe étaient présentes à l'image de Mary Barra. La grande patronne de General Motors a profité de l'occasion pour se confier sur l'exercice en cours.

"Tout au long de cette année 2015, nous nous attendons à vendre plus de 1 000 nouveaux véhicules par heure, 24 heures sur 24", a déclaré la dirigeante. De quoi sur l'ensemble de l'année tutoyer (ou la dépasser) la barre des 10 millions d'unités.

En complément, le groupe annonce investir 174 millions de dollars pour accompagner la production de la Malibu au sein de l'usine de Fairfax. Quant aux dernières affaires de rappels, des commutateurs d'allumage, des décès directement imputés et des procédures judiciaires en cours, ce n'était pas le moment pour en faire état.

Source : GM.

Crédit illustrations : GM.

Pour résumer

Après avoir frôlé la banqueroute et une renaissance de ses cendres en 2009, le groupe General Motors a redressé la barre. Deux exemples : le record de livraisons en 2013 et ce même record l'an passé à quelques 9,92 millions d'exemplaires. De millions d'exemplaires il en est ici question. De centaines de millions d'exemplaires...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.