Lancer le diaporama
Francfort 2019 : Hyundai i10 1
+28
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Francfort 2019 : Hyundai i10

Non, le salon de Francfort ne sera pas qu'allemand lors de son ouverture la semaine prochaine. Hyundai a en effet décidé d'y présenter la troisième génération de citadine Hyundai i10. Une nouvelle génération qui continue à s'éloigner de ses origines en affichant plus de dynamisme. Et plus encore à venir...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Pour ses débuts sur le segment A en Europe, Hyundai nous a proposé l'Atos, puis l'Atos Prime. La première génération de i10, malgré un style plus moderne, restait globalement dans les traces de ces premiers modèles, avec son allure plutôt haute et étroite. La seconde génération s'était donc abaissée de 60 mm et élargie de 50. La nouvelle venue s'abaisse encore de 20 mm pour atteindre 1480 mm, soit une hauteur "normale". Et elle gagne aussi 20 mm en largeur, 25 mm en longueur et reprend l'empattement "long" de la Grand i10 indienne à 2425 mm (+ 40 mm). La nouvelle i10 Nios allonge quant à elle encore de 25 mm cette cote. Autant dire que ces proportions, tout autant que le style lui même, contribuent à dynamiser son aspect.

Le style justement apparaît comme étant une importante évolution de la précédente génération. L'avant s'accorde avec le dessin des autres modèles de la gamme avec sa grand calandre, et s'illustre par les feux de jours placés aux extrémités de cette dernière. Le traitement de la custode avec son enjoliveur dynamise le profil, mais il n'y a plus d'enjoliveur côté lunette, afin de mieux laisser la place à un traitement bicolore de la carrosserie.

C'est sans doute l'intérieur qui se modernise le plus avec son grand écran tactile de 8 pouces, implanté dans le prolongement de l'instrumentation comme sur les grandes Hyundai de ces derniers mois. Le style se signale par ses couleur (quatre sont proposées) et ses éléments décoratifs en relief. Le levier de vitesse s'installe sur une console plus haute, comme sur les grandes. Le coffre est annoncé à 252 litres.

Deux moteurs seront proposés en Europe : 3 cylindres 1.0 de 67 ch / 96 Nm, ou 4 cylindres 1.2 de 84 ch / 118 Nm. Tous deux sont proposés au choix avec une boîte manuelle, ou une boîte robotisée, à 5 rapports dans les deux cas. Une version Eco Pack (roues 14 pouces, rapports longs) proposée sur le 1.0 boîte manuelle permet d'abaisser les émissions de CO2 à 98 g/km en cycle WLTP (103 sans ce pack). Ces deux moteurs pourraient dans les mois à venir être complétés par un modèle plus épicé intégré à la famille N de Hyundai. Jusqu'à 150 ch?

L'avis de Leblogauto.com

Le marché de la petite voiture est en pleine incertitude en Europe. En cause les contraintes sécuritaires et environnementales. La nouvelle i10 est ainsi la première vraie nouveauté à y être présentée depuis 2 ans. Hyundai conserve une recette classique, et s'appuie sur son internationalisation pour maintenir ce modèle, sans pour le moment recourir à la moindre électrification.

Pour résumer

Non, le salon de Francfort ne sera pas qu'allemand lors de son ouverture la semaine prochaine. Hyundai a en effet décidé d'y présenter la troisième génération de citadine Hyundai i10. Une nouvelle génération qui continue à s'éloigner de ses origines en affichant plus de dynamisme. Et plus encore à venir...

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos