par Pierre-Laurent Ribault

Francfort 2011 Live : Lotus Evora GTE

L'Evora représente le pont entre l'ancien Lotus et le futur Lotus. Entre les petites sportives légères, minimalistes et relativement bon marché et les futures Ferrarorsche qui forment la vision de Dany Bahar. L'Evora est un peu de tout ça, d'autant plus dans cette version GTE.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

L'Evora GTE est un peu l'Exige S de l'Elise. Une version très sportive, largement inspirée de l'Evora GTE qui court sur les circuits en endurance cette année, une des bonnes initiatives des instances de Lotus qui en produisent beaucoup, des initiatives, et pas forcément des aussi avisées. Largement allégée grâce à l'emploi généreux de carbone, elle reçoit une augmentation de puissance pour son V6 compressé qui l'amène à 444 chevaux pour 1245 kg.

Dans la lignée des bêtes de circuit apprivoisées suffisamment pour accepter une immatriculation, la GTE devra faire son trou au milieu des GT3 RS, Scuderia et autre Stradale de même philosophie, précisement là où Bahar veut amener la marque. Le prix de la version de série devrait être aux alentours du chiffre symbolique des 100 000 livres sterling, mais on en saura plus là dessus l'année prochaine.

[zenphotopress album=11968 sort=random number=20]

Pour résumer

L'Evora représente le pont entre l'ancien Lotus et le futur Lotus. Entre les petites sportives légères, minimalistes et relativement bon marché et les futures Ferrarorsche qui forment la vision de Dany Bahar. L'Evora est un peu de tout ça, d'autant plus dans cette version GTE.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.