par Pierre-Laurent Ribault

Francfort 2011 : Citroën Tubik Concept

"Le voyage est aussi important que la destination". La vidéo diffusée hier donnait un indice sur l'idée derrière le concept que Citroën va dévoiler à Francfort mais on n'aura pas eu beaucoup de temps pour se creuser les méninges  sur le sujet : voici déjà la réponse aux questions, le Tubik.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

"Le voyage est aussi important que la destination". La vidéo diffusée hier donnait un indice sur l'idée derrière le concept que Citroën va dévoiler à Francfort mais on n'aura pas eu beaucoup de temps pour se creuser les méninges  sur le sujet : voici déjà la réponse aux questions, le Tubik.

Citroën a un passé très riche, et ses replongées-recyclages récents lui ont réussi. Alors malgré la ligne officielle "anti-rétro", retour au musée pour l'inspiration de ce concept qui bat le rappel de la lignée utilitaire de la marque. Tubik ramène par son nom au TUB, Traction Utilitaire Basse, la camionnette basée sur la plateforme de la Traction qui a révolutionné le marché de l'utilitaire à l'aube de la seconde guerre mondiale. Malgré l'époque troublée qui a empêché le véhicule de réaliser son potentiel, il a tellement marqué les esprits que son nom a survécu dans le parler populaire pour désigner son successeur, le Type H. C'est de celui-ci que s'inspire esthétiquement Tubik.

Fourgon tôlé ubiquiste de la France des Trente Glorieuses, du transport de fruits et légumes à celui d'étudiants contestataires vers le dépôt dans sa célèbre livrée noire et blanche, le Type H doit son design fort à une conception strictement utilitariste dûe à Pierre Franchiset sous la férule de Pierre Boulanger. Tubik en reprend le museau géométrique mais stoppe là le clin d'oeil à l'ancêtre, délaissant la tôle ondulée caractéristique des flancs pour un dessin lisse, très lisse qui de toute façon ne sera pas beaucoup vu par les visiteurs du salon de Francfort.

Ceux-ci préfèreront que le flanc côté passager soit ouvert en grand sur un intérieur qui n'a pas grand chose à voir avec les cages à poules, les boîtes à outils et le mobilier en transit qui faisaient l'ordinaire du Type H. Dans le cas du Tubik, c'est un lounge nous dit Citroën, duquel il ne suffit que de rabattre les dossiers des sièges qui peuvent accueillir 9 occupants pour obtenir un espace à l'ambiance fortement shagadélique. Un tel environnement emballerait sûrement Austin Powers mais laisserait perplexe un Hubert Bonisseur de la Bath qui n'a jamais rêvé de lutiner ses conquêtes dans un Type H réarrangé en garçonnière kitsch. L'espace généreux induit par les 4,8 mètres de long, les 2,08 mètres de large et les 2,05 mètres de haut permet en tout cas de prendre ses aises face au grand écran semi-circulaire ou d'observer en catimini les passants qui ne se doutent de rien à travers une grande vitre sans tain et un moucharabieh inspiré des palais orientaux.

L'autre morceau de bravoure de l'intérieur est le poste de conduite baptisé cyclotron par Citroën qui étire jusqu'au point de rupture l'analogie entre un accélérateur de particules et l'intégration siège-pédales-volant-commandes-visée tête haute dans une figure cylindrique. Le chauffeur du Type H venu des brumes du passé est prié de laisser bleu de chauffe, casquette et Gitane maïs au vestiaire avant de prendre l'uniforme immaculé du Commandant de Bord au volant du Tubik, puisque c'est le titre honorifique accordé par Citröen au conducteur de son nouveau vaisseau.

Le Tubik fait partie de la catégorie des concepts purs et durs, déconnectés des réalités industrielles et surtout destinés à faire rêver et démontrer le savoir-faire du bureau de style. La motorisation est par conséquent très accessoire et on retrouve sans surprise la chaîne de traction Hybrid4 sous le capot, histoire de pouvoir ajouter le mot "vert" dans les brochures. Mais l'essentiel n'est pas là. L'idée mise en avant par Tubik est de "redonner du sens au voyage", une idée qui rejoint une réflexion entamée par Citröen via le nébuleux projet Multicity. Est-ce que cette idée accouchera d'un nouveau véhicule, par exemple un grand monospace haut de gamme ? Rien n'est moins sûr. Sur les utilitaires comme sur les monospaces, Citroën est lié à ses partenaires Peugeot et Fiat. Faire cavalier seul dans ce domaine est difficile à rentabiliser, et une voiture à l'identité aussi fortement liée à un constructeur ne peut être partagée facilement. On attendra donc avec impatience les déclarations des dirigeants de la marque à Francfort pour savoir ce qui se cache derrière ce concept atypique, si tant est qu'il s'y cache quelque chose.

Source : Citroën

[zenphotopress album=11901 sort=random number=30]

Pour résumer

"Le voyage est aussi important que la destination". La vidéo diffusée hier donnait un indice sur l'idée derrière le concept que Citroën va dévoiler à Francfort mais on n'aura pas eu beaucoup de temps pour se creuser les méninges  sur le sujet : voici déjà la réponse aux questions, le Tubik.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.