par Pierre-Laurent Ribault

Francfort 2007 : Citroën C-Cactus Concept

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Comme les cousins de Peugeot, Citroën y va de son concept hybride pour le salon de Francfort. Mais à la différence de la marque de Sochaux qui joue le réalisme et le futur pas trop lointain, celle aux chevrons fait dans le débridé avec la C-Cactus. Le postulat est intéressant, puisqu'il s'agit de concevoir une hybride HDI qui puisse être vendue au prix d'une C4 d'entrée de gamme.

Pour y arriver, l'assemblage est simplifié, le nombre de pièces en diminution drastique (les boucliers avant et arrières sont identiques, par exemple), ce qui a également pour résultat un poids maîtrisé de 1180 kg. Pas mal pour une voiture de 4,2 m qui s'appuie sur la plateforme de la C4.

La recherche de simplicité à tout prix conduit à des choix hardis, comme les vitres coulissantes (la clim automatique rend superflue l'ouverture, nous dit Citroën), l'absence de planche de bord ou les contreportes réduites à leur plus simple expression, évidées artistiquement avec vue sur la tôle. Les sièges sont réduits à une coque recouverte d'un revêtement en mousse.

Côté propulsion, le moteur HDI de 70 ch est couplé à un moteur électrique de 30 ch. La voiture ne dépasse pas (volontairement) les 150 km/h et les pneus taille basse sur jantes de 21 pouces sont étroits pour l'époque : 205/45 R21. Résultat, 2,9 l aux 100 km et 78 g/km de CO2.

Mais dites donc, une Citron simplissime et pas chère, des vitres coulissantes, des portières évidées, des sièges en mousse, des pneus étroits, des performances de coureur cycliste, une soif de chameau (de cactus, plutôt), le tout d'allure pittoresque mais avec un charme certain, ça ne vous rappelle rien ?

Source: Citroën

Lire également:

Démonstrateur Peugeot 308 HDI FAP Hybride

C5 Airscape, un air de nouvelle C5

Pour résumer

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.