par Nicolas Anderbegani

Ford ressuscite le Bronco, 4x4 icônique

Si le Ford Bronco n'est pas aussi évocateur en Europe qu'une Mustang, c'est un monument de l'autre côté de l'Atlantique. Plus de 20 ans après sa disparition du catalogue, Ford ressuscite le mythique 4x4 sous la forme d'une gamme à part entière !

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Rêve américain

Produit entre 1966 et 1996, le Ford Bronco est en quelque sorte un ancêtre du SUV, mais avec une philosophie tout-terrain plus affirmée. conçu à l'origine, sous l’impulsion de Lee Iacocca, pour proposer aux jeunes américains dynamiques une alternative "baroudeuse" à la sportive Mustang, le 4x4 avait connu une longue carrière de 30 ans, à travers 5 générations, avant de finalement tirer sa révérence dans les années 90 au profit des Ford Expedition et Explorer, plus modernes et plus polyvalents. Le Ford Bronco, c'est aussi une star de la télévision et du cinéma, qui apparaît dans un nombre incalculable de séries, de clips TV. C'est aussi dans un Bronco blanc que OJ Simpson tenta d'échapper à la police sur l'Interstate 405, sous les yeux ébahis de presque 100 millions de téléspectateurs américains, en juin 1994. Bref, vous l'aurez compris, le Bronco, dans l'imaginaire américain, pèse très lourd.

Ford veut capitaliser sur son panthéon automobile, alors que la concurrence est toujours plus féroce et que ses résultats sur le marché national souffrent. On l'a vu déjà avec la Mustang, dont le nom est réutilisé pour le Mach-E, un SUV électrique qui pourtant n'a pas grand chose à voir avec la supercar. Se démarquer, mais aussi invoquer le patrimoine avec une petite dose de nostalgie, histoire de raccrocher Ford à ses heures de gloires des sixties, quand l'ovale semblait inarrêtable avec sa révolutionnaire Mustang et sa GT40 dévoreuse de Ferrari aux 24 heures du Mans.

Un vrai baroudeur

Jim Farley, Ford Président directeur général, promet que ces Broncos nouvelle génération « sont construits avec la robustesse d'un camion de la série F et l'esprit de performance de Mustang". Ford annonce avoir soumis ces nouveaux modèles à des tests extrême d'endurance, de durabilité et de franchissement. Le Bronco est proposé en versions deux portes mais aussi, grande première, 4 portes, ce qui est logique commercialement, d'autant que le grand rival désigné, le Jeep Wrangler, se vend aussi majoritairement en 4 portes. Côté mécanique, ils sont équipés au choix du moteurs Ecoboost 2.3 litres (270 chevaux, 420 nM de couple, le même que le Ranger et que la Mustang Ecoboost) ou du EcoBoost V6 de 2,7 litres (310 chevaux, 542 Nm) couplés, au choix, à une boîte de vitesse manuelle de 7 rapports ou une boîte de vitesses automatique SelectShift 10 vitesses.

Côté look, l'esprit du Bronco est respecté. Carré, sans fioritures, il s'inscrit pleinement dans la lignée de son ancêtre avec sa calandre carrée et ses optiques ronds. Pas question cependant d'en faire un véhicule rustique et trop difficile à appréhender pour le tout venant. Les conducteurs peu expérimentés du tout-terrain doivent s'y retrouver. Le système de gestion GOAT (pour Goes Over Any type of Terrain, qui fait malicieusement référence à l'expression Greatest of all time) propose jusqu'à sept modes sélectionnables, à savoir Normal, Eco, Sport, Slippery (glissant) et Sand (sable), ainsi que  Baja, Mud / Ruts (boue et ornières) et Rock Crawl (franchissement) pour la conduite hors route.

Le tout est accompagné d'aides électroniques spécifiques que sont le Trail Control (régulateur de vitesse pour les sentiers), le Trail Turn Assist (qui joue sur le rayon de braquage et la vectorisation de couple) et un contrôle d'accélération / freinage Trail One-Pedal Drive. Deux configurations 4x4 sont proposées : le système de base utilise une boîte de transfert électronique à deux vitesses à la volée, tandis que le système avancé en option comprend une boîte de transfert électromécanique à deux vitesses qui ajoute un mode automatique pour l'engagement à la demande pour sélectionner entre 2H et 4H, les deux différentiels pouvant être bloqués indépendamment.

Paré pour l'aventure

L'esprit n'est pas respecté que dans le look. Le nouveau Bronco n'est pas un SUV qui voudrait se déguiser en pseudo-franchisseur, mais un vrai 4x4 des pistes. Grâce à une garde au sol de 30 centimètres, Ford annonce ainsi des capacités de franchissement réelles, avec un angle de basculement maximal de 29 degrés et un angle de fuite de 37,2 degrés, ainsi que la meilleure capacité de passage à gué jusqu'à à 85 centimètres. Ford proposera aussi des pneumatiques de 35 pouces pour les clients qui se destinent à beaucoup de hors piste. Les Broncos sont munis de crochets de remorquage apparents à l'avant et à l'arrière, de pare-chocs en acier et, pour les modèles plus performants, de boucliers de protection renforcés  pour le moteur, la transmission, la boîte de transfert et le réservoir de carburant.

Comme pour le premier Bronco de 1966, le nouveau est livré avec des portes sans cadre amovibles, sachant que sur le modèle 4 portes, celles-ci peuvent être stockées à bord avec des housses de protection. Un avantage sur le Jeep Wrangler... Les panneaux de toit sont également amovibles. Tous les toits rigides modulaires ont des vitres latérales arrière qui sont amovibles sans retirer les panneaux de toit. En plaçant la barre de sport derrière la deuxième rangée, les modèles Bronco à deux et quatre portes offrent la plus grande vue d'ensemble à ciel ouvert.

À l'intérieur, l'esprit de l'aventure se matérialise par des revêtements de tableau de bord caoutchouté faciles à nettoyer, une instrumentation bien visible et des boutons physiques. Mais cette apparente rusticité ne veut pas dire que la technologie n'a pas sa place. On trouve un grand écran LCD multifonction couleur (12 pouces en option) avec en son centre le sélecteur de transmission et le contrôleur GOAT des Modes de conduite.  Des points de fixation sont intégrés dans le tableau de bord pour monter un rack à apporter, avec des connexions d'alimentation de 12 volts pour monter facilement des caméras, des unités de navigation, des téléphones ou d'autres appareils. Un système de navigation 12 pouces connecté permet  aux propriétaires de planifier, de naviguer et de partager facilement leurs aventures hors route. Le système SYNC 4, dernière version du système d'infoduvertissement de Ford, est également présent avec un système de caméra à 360 degrés et les aides à la conduite Co-Pilot.

Notre avis, par leblogauto.com

Ford annonce un prix de base, version 2 portes, à 29.995 dollars, mais le catalogue de 200 options et accessoires proposé à des fins de personnalisation devrait rapidement faire grimper la note. Il n'est pas prévu pour l'instant de commercialisation en Europe, où ses motorisations généreuses ne sont pas vraiment les bienvenues...Le Jeep Wrangler n'a qu'à bien se tenir, le Bronco revient avec apparemment de sérieux atouts et un capital sympathie/nostalgie qui marche à plein en ce moment.

Source : Ford

Pour résumer

Si le Ford Bronco n'est pas aussi évocateur en Europe qu'une Mustang, c'est un monument de l'autre côté de l'Atlantique. Plus de 20 ans après sa disparition du catalogue, Ford ressuscite le mythique 4x4 sous la forme d'une gamme à part entière !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.