par Elisabeth Studer

Ford : rentabilité de retour en 2009 selon son PDG

Ford bientôt au bout du tunnel ? C'est bien connu l'espoir fait vivre ! En tout cas, il permet à la fois de motiver le personnel et de rassurer les marchés, ce qui n'est déjà pas si mal ...

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Ford bientôt au bout du tunnel ? C'est bien connu l'espoir fait vivre ! En tout cas, il permet à la fois de motiver le personnel et de rassurer les marchés, ce qui n'est déjà pas si mal ...

Prenant à corps ce dicton célèbre, le directeur général de Ford Alan Mulally vient de déclarer que son groupe, actuellement en pleine restructuration, est bien parti pour renouer avec la rentabilité en 2009.

Tous les espoirs sont permis : important potentiel d'évolution diraient certains.

"Le plan (de restructuration) prévoit de renouer avec la rentabilité en 2009. Au vu de l'évolution actuelle et de nos projections - même avec la prévision la plus basse pour le marché mondial - nous sommes absolument convaincus de pouvoir atteindre cet objectif 2009", a-t-il indiqué en marge d'une conférence industrielle. "Je suis très encouragé par les progrès auxquels tout le monde consent pour mener à bien la réalisation de ce plan." Allez les p'tits gars, nous sommes sur la bonne voie !

Décidément en forme, Mulally a également confié à des journalistes qu'il était "prudemment optimiste" dans la conclusion d'un accord salarial avec le syndicat UAW (United Auto Workers) alors que le contrat actuel expire le 14 septembre.

Pourtant tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes, puisque mardi, Ford a revu à la baisse ses prévisions de ventes aux Etats-Unis en 2007, en raison de mauvais chiffres enregistrés en juillet et de la correction du marché immobilier. Il est vrai que General Motors et Toyota ont fait de même mercredi. Au moins, si galère il y a, il ne sera pas seul ...

Mulally a dit ignorer si la demande mondiale se reprendrait en 2008 tout en précisant que le constructeur surveillait un certain nombre de facteurs comme l'immobilier, la croissance et la disponibilité du crédit. La crise actuelle des subprime aux Etats-Unis risque bel et bien d'affecter l'économie mondiale via un ralentissement de la croissance et l'inquiétude des investisseurs.

Le directeur général n'a pas non plus été en mesure de dire si l'abaissement des prévisions de ventes pour 2007 inciterait le groupe à réduire sa production d'ici la fin de l'année. Une décision à ce sujet sera prise le mois prochain, a-t-il dit. 2009 risque tout de même d'arriver bien vite dans ce contexte pas franchement des plus réjouissants ...

Ford, qui est en plein milieu d'un plan de restructuration drastique prévoyant la suppression de 45.000 emplois et la fermeture de 16 usines, devrait dégager cinq milliards de dollars d'économies sur ses dépenses d'exploitation d'ici l'an prochain, a ajouté Alan Mulally.

En tout cas l'espoir a semble-t-il fait vivre les marchés, le titre Ford progressant de 4,2% à 8,65 dollars à Wall Street vers 18h45 GMT. Il est vrai que le groupe a fait état le 26 juillet dernier d'un bénéfice de 750 millions de dollars au titre du deuxième trimestre d'avril à juin, contre une perte de 317 millions un an plus tôt. C'est mieux que de l'espoir, c'est du concret ...!

Source : AFP

A lire également :

. Ford: inquiétude sur lemploi à Bordeaux suite résultats

. Ford vers une restucturation en Gironde

. Ford : la bourse, c'est fini ?

Pour résumer

Ford bientôt au bout du tunnel ? C'est bien connu l'espoir fait vivre ! En tout cas, il permet à la fois de motiver le personnel et de rassurer les marchés, ce qui n'est déjà pas si mal ...

Elisabeth Studer
Rédacteur
Elisabeth Studer

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.