par Elisabeth Studer

Ford réduit la production du F-150 faute de puces électroniques

Ford a annoncé jeudi réduire davantage et de manière drastique la production de son pick-up F-150, modèle phare et véritable locomotive des ventes du groupe automobile US.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Comme nombre de ses concurrents, il est en effet confronté à des problèmes d'approvisionnements engendrés par une pénurie mondiale de puces électroniques qui sévit déjà depuis plusieurs semaines. Et qui pourrait perdurer pendant de nombreuses autres …

Un problème d'autant plus important pour Ford, que le F-150 se vend comme des petits pains outre Atlantique et qu'il génère de généreuses marges.

Ford contraint de suspendre les activités de nombreuses équipes

Le site de Dearborn Truck, qui emploie 4 600 employés, passera de trois équipes à une équipe pendant une semaine. L'usine d'assemblage de Kansas City, qui emploie 7 300 personnes pour la construction du pick-up et du Transit, passera de trois équipes à deux équipes sur la ligne F-150, également pendant une semaine.

Les deux usines devraient retrouver leur niveau de production normal lors de la semaine débutant le 15 février.

Il s'agit de la dernière action en date prise par Ford dans le cadre de cette pénurie. Le constructeur avait d'ores et déjà réduit les équipes de travail à Dearborn, à Kansas City, à l'usine d'assemblage de Chicago et à celle de Louisville. Chicago construit les best-sellers Ford Explorer, Police Interceptor et Lincoln Aviator. Louisville construit le Ford Escape et le Lincoln Corsair.

Négociations avec les fournisseurs

"Nous travaillons en étroite collaboration avec les fournisseurs pour faire face aux éventuelles contraintes de production liées à la pénurie mondiale de semi-conducteurs et nous travaillons à prioriser les lignes de véhicules clés pour la production, en tirant le meilleur parti de notre allocation de semi-conducteurs", a déclaré Kelli Felker, responsable mondial de la fabrication et des communications chez Ford.

"Ford surveille actuellement l'état d'une situation très volatile impliquant des puces électroniques nécessaires à la technologie de tous les véhicules, a-t-elle ajouté déclaré.

La Ford Série F, véritable vache à lait du constructeur

La Ford Série F est l'épine dorsale financière de l'entreprise vieille de 117 ans, avec un chiffre d'affaires annuel d'environ 50 milliards de dollars.

L'emploi impacté

Des milliers d'employés verront leur contrat de travail temporairement suspendus. Ford n'a pas pu fournir de détails sur les équipes concernées. Les travailleurs horaires recevront environ 75% de leur salaire brut, selon un montant négocié dans le cadre de leur contrat de travail.

D'autres suspensions en parallèle

En outre, Ford a suspendu du 18 janvier au 19 février la production de son usine allemande produisant la Ford Focus pour l'Europe.

Au Canada, son usine d'Oakville, en Ontario, qui construit le Ford Edge et le Lincoln Nautilus, qui emploie 3 500 travailleurs horaires, a cessé son activité durant une semaine en raison notamment de problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement.

Notre avis, par leblogauto.com

Si dans les tous premiers temps de la pénurie, le problème semblait peu relayé au niveau des medias, désormais, les annonces de suspensions d'activités s'enchaînent.

N'oublions pas que Volkswagen s'était alarmé dès les premières heures - au début du mois de décembre dernier -  face aux graves conséquences qu'une telle situation pourrait engendrer.

Plus encore, VW indiquait dans un communiqué que la situation était telle qu’elle pourrait conduire à une interruption de la production automobile chinoise dans sa globalité, les tensions dans l’approvisionnement devenant chaque jour plus critiques du fait de la hausse de la demande engendrée par la reprise à plein régime du marché chinois.

Reste que le producteur de semi-conducteurs taïwanais TSMC pourrait accroître sa production, à la demande notamment de l'Allemagne, Taïwan profitant même de "l'occasion" pour tenter d'obtenir un soutien de l'Union européenne pour obtenir des vaccins contre le Covid-19 en échange de composants.

Le centre de commandement central de l'épidémie (CECC) de Taiwan a déclaré le 27 janvier dernier qu'il «saluait» tous les efforts visant à augmenter l'approvisionnement du pays en vaccins contre le coronavirus, y compris l'échange de semi-conducteurs TSMC contre des injections.

Lors d'une conférence de presse 27 janvier, un journaliste a demandé au chef du CECC Chen Shih-chung si le centre envisageait d'autres moyens d'augmenter la quantité de vaccins commandés à l'étranger, tels que l'échange de puces contre des vaccins.

Chen Shih-chung a répondu que le CECC contactait activement tous les principaux fabricants et qu'il était ouvertement favorable à toute méthode permettant d'en acquérir davantage.

Sources : Detroit Free Press, AFP, Ford, Taïwan News

Pour résumer

Ford a annoncé jeudi réduire davantage et de manière drastique la production de son pick-up F-150, modèle phare et véritable locomotive des ventes du groupe automobile US.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.