par Gautier Bottet

Ford abandonne ses projets avec Zotye... qui est mort

En 2017, Ford s'associe Zotye pour produire des voitures électriques en Chine. Le constructeur américain a officialisé l'abandon de cette association. Une décision logique étant donné l'état de "mort cérébrale" de son partenaire chinois...

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

  • Projet d'accord signé en 2017, mais sans jamais aboutir à une vraie coentrerprise

  • Production de véhicules électriques plus ouverte depuis 2018

  • Zotye en état végétatif depuis près d'un an

L'accord signé entre Ford et Zotye marquait une volonté de relance de la part du constructeur américain en Chine alors que sa part de marché descendait sous la barre des 4%, après avoir approché celle des 6 quelques années plus tôt. Mais cet accord ne pouvait plus mal tomber. En effet, à quelque jours près le gouvernement chinois confirme qu'il autorise l'implantation de sites de production de véhicules électriques sans obligation de partenaire local. Tesla s'engouffre dans le brèche...

Quelques mois après la signature, la chute

Depuis la signature de cette accord voici un peu plus de trois ans, le projet n'a en fait que très peu avancé à Dearborn comme à Yongkang. C'est que Zotye a été très impacté par la crise du marché depuis 2018, puis achevé par la pandémie. Le constructeur tient en effet sur un modèle économique assez précaire, avec sa gamme de plus d'une douzaine de modèles pour un peu plus de 300000 ventes au meilleur de sa forme. Fin 2019 déjà les fournisseurs comme les salariés commencent à s'agiter autour de factures et salaires impayés. La marque Traum lancée en 2017 est mise en faillite. Au printemps 2020, les procès s'engagent. La division véhicule électrique Zotye New Energy est déclarée en faillite début décembre. Et à la fin du même mois c'est la maison mère du constructeur, Tech New Group coté à la bourse de Hong-Kong, qui est à son tour officiellement en faillite. De fait, Zotye n'a vendu aucun véhicule depuis mars 2020. Ses ventes sur l'année ont été de 3573 unités. Elle sont en fait en baisse continue depuis le record de 2016 et 332000 unités : 315000 en 20917, 255000 en 2018, 152000 en 2019.

Autant dire qu'à ce jour Zotye est devenu un constructeur zombie, pas encore officiellement déclaré mort, mais sans production et dans l'attente de généreux investisseurs qui souhaiteraient investir. Ce qui conditionne une reprise est la précieuse licence de production, qui intéresserait une start-up. Auquel cas la marque Zotye en elle même et ses divers modèles (pour la plupart des copies) ne seraient certainement pas réactivés.

Et Ford confirme donc à présent l'inévitable, l'abandon du projet de coentreprise. En contrepartie, la coentreprise Changan-Ford produira prochainement la Mutang Mach E.

Notre avis, par leblogauto.com

Par son annonce, Ford ne fait que prendre acte de la mort de son partenaire. Le partenariat signé en 2017 avait déjà étonné, tant dans le choix du partenaire à la réputation sulfureuse de photocopieur, que du calendrier au moment même où Pékin envisageait de libéraliser la production de véhicule électrique. Au final, il semble que Ford a tout simplement perdu 3 ans dans la course au véhicule électrique en Chine...

Pour résumer

En 2017, Ford s'associe Zotye pour produire des voitures électriques en Chine. Le constructeur américain a officialisé l'abandon de cette association. Une décision logique étant donné l'état de "mort cérébrale" de son partenaire chinois...

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.