par Thibaut Emme

Fin de la ristourne de 30 centimes ce 15 novembre

Bien qu'elle a été prolongée de deux semaines, la ristourne étatique de 30 centimes touche à sa fin et sera ramenée à 10 centimes. Avis de tempête en vue ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le rabais de 28 centimes HT (30 c€ TTC) par litre de carburant octroyé par l'Etat devait s'arrêter au 1e novembre. Mais, devant un tollé des gens comptant dessus pour partir en weekend de Toussaint et du 11 novembre (weekends familiaux s'il en est), il avait alors été prolongé jusqu'au 15 novembre.

De la même manière, l'Etat avait demandé à TotalEnergies de continuer son propre coup de pouce de 20 centimes. Dès mardi 15 novembre, on aura donc un rabais de 10 centimes de la part de l'état et de 10 de la part de TotalEnergies dans ses stations carburants. Si vous comptez bien, on devrait donc voir le prix carburant rebondir de 20 à 30 centimes à la pompe en une journée.

Ces coups de pouces s'arrêteront normalement au 31 décembre 2022. Après, l'Etat s'est engagé à mettre en place un mécanisme ciblant spécifiquement ceux qui doivent rouler pour aller à leur travail.

« On ne peut pas se payer une ristourne à vie. Cette ristourne nous a coûté plus de 7 milliards d’euros cette année. On l’a prolongé car beaucoup de Français avaient des difficultés d’approvisionnement à cause des grèves mais 15 jours, c’est 440 millions d’euros. On doit basculer vers des aides ciblées », a affirmé Gabriel Attal, ministre du Budget, sur LCI ce lundi 14 novembre.

Cet aide, elle était prête à l'été dernier mais au dernier moment, il lui avait été préféré une ristourne pour tout le monde. Elle devrait être "ultra-ciblée":

  • il faut travailler
  • avoir une voiture pour aller et venir à son travail
  • être dans la classe populaire voire moyenne

Une aide trop ciblée ?

En gros, seuls les travailleurs pauvres pourraient y avoir accès. Et souvent, ces personnes se résolvent à prendre les transports en commun, quitte à passer 3 ou 4 fois plus de temps dans les transports quotidiens faute de budget pour une voiture. Et il faudra en plus s'inscrire via Internet. Autant dire que de nombreuses personnes passeront à côté.

Il n'y a qu'à voir la différence de budget entre la ristourne (7 milliards d'euros en 2022) et cette nouvelle aide qui a une enveloppe de 1,6 milliard d'euros.

Notre avis, par leblogauto.com

L'Etat se prépare "des nervous breakdowns" (*) avec des travailleurs qui vont se retrouver avec un carburant à 2,10 € le litre dès demain, 2,20 au 1er janvier, et une aide qui ne les concernera pas. Pour certains analystes, il y a un fort risque de "gilletjaunisation" en cette fin 2022, début 2023.

(*) Les Tontons flingueurs

Pour résumer

La fin des coups de pouce de l'Etat et de TotalEnergies arrivent bientôt. Dès demain mardi 15 novembre le carburant devrait rebondir de 20 à 30 centimes par litre avec le passage de la ristourne étatique de 30 à 10 centimes le litre, et de 20 à 10 centimes pour l'aide de TotalEnergies.

Avec un carburant largement au-dessus de 2 €, le risque de grogne social est encore plus fort pour l'Etat. Terrain miné !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.