par La rédaction

Fiat Pomigliano : un accord presque acquis

Sergio Marchionne avait production de la Panda sur le site de Pomigliano. Le plus puissant d’entre eux, la Fiom, branche métallurgie de la CGIL, ne compterait en revanche pas accepter en l'état les propositions faites. Mais s'y plierait cependant...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Sergio Marchionne avait mis la pression avant de menacer les syndicats. Il aurait été entendu même si aucun accord officiel n'a encore été définitivement trouvé entre les parties. Cependant selon des sources proches du dossier aussi bien côté constructeur que syndicat, on se rapproche d'une entente. Ainsi quasiment tous les syndicats auraient conclu vendredi soir un accord avec le groupe italien Fiat sur une plus grande flexibilité dans la production de la Panda sur le site de Pomigliano. Le plus puissant d’entre eux, la Fiom, branche métallurgie de la CGIL, ne compterait en revanche pas accepter en l'état les propositions faites. Mais s'y plierait cependant...

... Suivant les accord de principe validés par les syndicats Fim-Cisl, Uilm, Fismic et Ugl qui ont donné leur accord mais organiseront un vote de leurs adhérents afin de valider définitivement cet accord.

Quant à la Fiom, elle réunira son comité central ce jour afin de discuter une dernière fois des propositions faites par Fiat. Le syndicat devrait sauf surprise se rallier à la position des autres afin d'assurer la production de la Panda à Pomigliano d'Arco.

Maurizio Landini, secrétaire général du syndicat, ne se voile pas la face quand on lui demande si la signature de son syndicat est primordiale. "Il s'agit d'un chantage vis à vis de la Fiom pour", souligne-t-il précisant que "les autres syndicats ont signé le texte présenté par Fiat, un texte qu'ils ne cessent de critiquer". La situation devrait s'éclairer dans la journée. Et un accord officiellement trouvé pour la production de la Panda dans le sud de l'Italie.

A lire également. Fiat Pomigliano : Sergio Marchionne menace, Fiat Pomigliano : Sergio Marchionne met la pression sur les syndicats et La future Panda produite en Italie.

Source : Reuters et Europe 1.

Pour résumer

Sergio Marchionne avait production de la Panda sur le site de Pomigliano. Le plus puissant d’entre eux, la Fiom, branche métallurgie de la CGIL, ne compterait en revanche pas accepter en l'état les propositions faites. Mais s'y plierait cependant...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.