Lancer le diaporama
Ferrari Purosangue
+18
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Ferrari Purosangue : le cheval réhaussé

Après des années de palabres, il est enfin là, le Purosangue, premier SUV de l’histoire de Ferrari

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Conception inédite

L’association des termes « SUV » et « Ferrari » relève pour beaucoup du blasphème, d’une aberration. Les pragmatiques répondront que c’est une formidable cash-machine et que le cheval cabré se devait de répliquer à l’Urus de Lamborghini, au Cayenne de Porsche, au Bentayga de Bentley ou encore au DBX d’Aston Martin. Néanmoins, Ferrari ne parle pas de SUV – gros mot ? – mais de la première Ferrari 4 portes et 4 places. Nuance…

Il a fallu quatre ans de développement pour arriver à ce lancement. Le Ferrari Purosangue a un style unique qui représente une sorte de mélange entre les caractéristiques typiques des voitures Ferrari et certains traits typiques des voitures surélevées. Maranello évoque carrément la naissance d’u nouveau segment…

Le tout nouveau châssis de la Ferrari Purosangue a été conçu afin d'obtenir une structure avec une excellente rigidité en torsion. La coque était faite de matériaux allant de l'aluminium à la fibre de carbone, introduisant de l'acier à haute résistance dans les points clés et ajoutant une liaison structurelle aux joints mécaniques.Le toit, une coque unique en fibre de carbone avec insonorisation intégrée, est entièrement nouveau et a une rigidité égale à celle d'un pavillon en verre, en plus d'un poids inférieur de 20% à celui en aluminium avec insonorisation.

Afin créer une voiture capable de s'intégrer pleinement dans la gamme, Ferrari a voulu une disposition et des proportions nettement différentes par rapport aux archétypes qui caractérisent les crossovers et SUV. La Ferrari Purosangue  présente une architecture de boîte-pont sportive avec le moteur en position centrale avant et la boîte de vitesses à l'arrière, ainsi qu'un PTU (unité de transfert de puissance) connecté devant le moteur pour un 4 × sans précédent. 4 modes de transmission. De cette façon, la voiture atteint exactement la répartition du poids que les techniciens de Maranello considèrent comme optimale pour les voitures de sport à moteur central avant, à savoir 49/51.

élancé, malgré tout

Le design de cette voiture avait déjà été deviné à partir des nombreuses photos d'espionnage apparues sur le web, ainsi que des teasers eux-mêmes publiés par Ferrari. On peut saluer l’effort de Ferrari qui ne propose pas un char d’assaut monolithique, mais un SUV assez « gracieux » qui pourrait presque passer pour un FF surélevé. L’avant se distingue par un bouclier assez chargé et une calandre basse mais surtout des feux extrêmement fins et étirés en deux parties, situés de part et d’autre d’une ouverture transversale entre le capot et le bouclier. Le design des optiques est assez mitigé…

La Purosangue présente un beau profil élancé, avec un pavillon plongeant, des poignées de portes intégrées dans la carrosserie, des flancs sculptés, dont se distingue une prise d’air située sous le rétoviseur et qui s’entrelace avec la ligne de caisse qui monte jusqu’aux passages de roues arrière très musclés. A l’arrière, c’est plus massif avec un énorme diffuseur arrière, 4 sorties d’échappement et des feux étroits insérés dans le becquet aérodynamique de coffre. En parlant de coffre, le Purosangue offre des prestations familiales avec plus de 470 litres de capacité, et une habitabilité inédite permise par ses mensurations : 4,97m de long, 2,03m de large, 1,59m de haut et 3,02m d’empattement.

L'intérieur est sportif et élégant. Le SUV dispose de 4 sièges avec des sièges indépendants également à l'arrière au lieu du canapé classique. Le siège du conducteur ressemble beaucoup à celui de la SF90 Stradale. L’intérieur du Purosangue comprend enfin une finition luxueuse mais durable, qui repose sur du polyester et du polyamide recyclé, du cuir semi-aniline mais aussi sur de l’Alcantara. Le cockpit embarque quant à lui un écran de 10,2 pouces réservé au divertissement passager, tandis que les compteurs du conducteur sont numériques.

Un bijou à l'intérieur

La pièce maîtresse, c’est le moteur V12 de 6,5 litres, purement atmosphérique, et sans hybridation pour l’instant, capable de fournir 80% de couple dès les bas régimes , et qui délivre une puissance totale de 725 ch et 716 Nm de couple.

Les systèmes d'admission, de distribution et d'échappement ont été entièrement repensés, tandis que les culasses dérivent de celles de la 812 Competizione. Une grande attention a été accordée à l'amélioration de l'efficacité mécanique et de la combustion, en utilisant des concepts d'étalonnage inspirés des voitures de Formule 1.Le système d'échappement a également été optimisé en améliorant sa perméabilité et en réduisant ainsi sa contre-pression. Les pistons sont spécifiques, avec un développement dédié du haut, visant à améliorer l'efficacité de la combustion.

Le système d'injection directe est équipé de deux pompes haute pression de 350 bars qui envoient l'essence aux injecteurs directement dans la chambre de combustion. Le système, composé de douze bobines et bougies d'allumage, est géré par une unité de contrôle de courant ionisant capable de contrôler l'allumage de l'étincelle en mode simple ou multiétincelle, afin de maximiser l'efficacité de la combustion à toutes les vitesses.  La calibration moteur intègre également une nouvelle fonction brevetée, issue de l'expérience en Formule 1, qui permet d'optimiser la valeur et la forme du couple moteur lors des transitoires d'accélération à partir des bas et moyens régimes. De l’orfèvrerie mécanique on vous dit !

Selon ce qui a été communiqué par Ferrari, le SUV – pardon, la Ferrari sur élevée - accélère de 0 à 100 en seulement 3,3 secondes et atteint une vitesse de pointe de 310 km/h. La Ferrari Purosangue sera équipée de quatre roues motrices tandis que la boîte de vitesses sera de type F1 à double embrayage et huit rapports. Un autre élément très intéressant est la présence de suspensions actives qui utilisent la technologie TASV (True Active Spool Valve) . C'est une technologie qui, entre autres, optimise les performances en virage.

Les prix restent encore mystérieux...

 

 

Pour résumer

Ferrari lève enfin le voile sur so premier SUV - bien que le mot ne soit pas officiellement utilisé - à savoir le très attendu Purosangue, qui embarque un châssis inédit, offre un V12 de plus de 700 chevaux et propose même le plus grand coffre jamais vu dans une Ferrari !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos