par Elisabeth Studer

FCA/ PSA : aval de l'UE pour fusion dans Stellantis dès 2020 ?

Selon des sources proches du dossier, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et PSA devraient obtenir prochainement l'approbation de l'UE pour réaliser leur fusion. L'opération valorisée à 32 milliards d'euros devrait donner naissance au 4e constructeur automobile mondial.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

La Commission européenne devrait officialiser la création de Stellantis

Le feu vert de la Commission européenne officialiserait ainsi la création de Stellantis. La fusion qui s'opérera entièrement en actions a été annoncée à la fin de l'année dernière. Elle devrait unir des marques telles que Fiat, Jeep, Dodge, Ram et Maserati – appartenant à FCA - avec des marques telles que Peugeot, Citroën, Opel et DS - appartenant à PSA - tout en visant des réductions de coûts annuelles de 5 milliards d'euros, et sans fermeture d'usines.

La Commission européenne et FCA ont refusé de commenter l'information.

Une décision de l'UE avant la fin de l'année ?

Les entreprises n'ont pas eu à utiliser la pandémie COVID-19 pour plaider en faveur de la fusion, ont-déclaré par ailleurs les sources, ajoutant que la décision de l'UE pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, avant la date limite officielle du 2 février 2021.

Pour rappel, FCA et PSA ont déclaré espérer achever l'opération au premier trimestre de l'année prochaine.

Mesures de réduction de coûts en hausse

Rappelons tout de même que le mois dernier encore, FCA et PSA ont restructuré les termes de leur accord dans un souci de conserver du cash et ont augmenté leurs politiques de réductions de coûts ciblés, en raison des retombées financières de la crise sanitaire.

Les entreprises ont déclaré qu'environ 40% des économies proviendraient des dépenses liées aux produits, 40% des achats et 20% d'autres domaines, tels que le marketing, l'informatique et la logistique.

Les titres de FCA et PSA en hausse suite aux informations

Les actions PSA et FCA ont annulé les pertes après la publication de l'article de Reuters. Peu après, le titre progressait de 3,4% à 17,06 euros, tandis que l'action FCA était en hausse de 3% à 11,43 euros.

Rassurer la Commission sur des préoccupations antitrust

Pour apaiser les préoccupations antitrust de l'UE, PSA a proposé de renforcer les activités de son rival japonais Toyota, avec lequel il a une coentreprise de vans, en augmentant la production de ces véhicules et en les vendant à un prix proche du coût de revient, si l'on en croit les sources.

FCA et PSA devraient également permettre à leurs concessionnaires présents dans certaines agglomérations de réparer des marques concurrentes.

Notre avis, par leblogauto.com

Selon Reuters US, l'union des deux constructeurs automobiles pourrait tirer grand avantage de la vente de camionnettes Ram et de SUV Jeep aux conducteurs américains, permettant ainsi de financer le développement coûteux de véhicules zéro émission destinés aux marchés chinois et européens.

Signifiant ainsi que l'intérêt pour PSA serait de bénéficier des retombées commerciales de la vente des modèles issus de FCA pour financer de couteux investissements en R & D.

Une vision anglo-saxonne peut-être un peu orientée alors que les media européens estiment que FCA pourrait être le grand gagnant de cette union.

Sources : Reuters

Pour résumer

Selon des sources proches du dossier, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et PSA devraient obtenir prochainement l'approbation de l'UE pour réaliser leur fusion. L'opération valorisée à 32 milliards d'euros devrait donner naissance au 4e constructeur automobile mondial.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.