par Elisabeth Studer

FCA paie Tesla pour intégrer ses émissions de CO2

A quelques jours près, on pourrait penser qu'il s'agit d'un poisson d'avril, que nenni ! Selon le très sérieux Financial Times, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a accepté de payer à Tesla des centaines de millions d'euros afin que les véhicules de l'entreprise d'Elon Musk soient comptés dans son parc. Objectif du deal  : éviter d'avoir à payer des amendes pour violation des nouvelles règles européennes sur les émissions.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

A quelques jours près, on pourrait penser qu'il s'agit d'un poisson d'avril, que nenni ! Selon le très sérieux Financial Times, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a accepté de payer à Tesla des centaines de millions d'euros afin que les véhicules de l'entreprise d'Elon Musk soient comptés dans son parc. Objectif du deal  : éviter d'avoir à payer des amendes pour violation des nouvelles règles européennes sur les émissions.

Intégrer les émissions de Tesla pour baisser la moyenne

Selon le journal, cette mesure permettra à Fiat Chrysler de compenser les volumes d'émissions de dioxyde de carbone de ses automobiles en intégrant au calcul du ratio global les données concernant les véhicules électriques de Tesla. Ramenant via cet « artifice  » - voire trucage ou même tromperie  ? - la moyenne de ses émissions conforme au niveau autorisé.

Des éléments financiers non précisés

Le Financial Times n'a toutefois pas fourni de plus amples détails financiers concernant les sommes que Fiat Chrysler aurait accepté de payer à Tesla.

Le journal, citant une information issue de la Commission européenne, indique par ailleurs que FCA aurait fait équipe avec Tesla le 25 février dernier.

Fiat Chrysler n'a pas souhaité indiquer directement le montant qu'il verserait à Tesla, mais a toutefois précisé qu'il "optimiserait les options de conformité prévues par la réglementation". Tout un programme ...

Moindres émissions à moindres coûts

S'exprimant dans un communiqué, FCA s'est dit « déterminé » à réduire les émissions de tous ses produits, ajoutant que « l'équipe formée avec Tesla offrait la souplesse nécessaire pour lui permettre de proposer à ses clients les produits qu'ils étaient disposés à acheter tout en suivant une stratégie de moindre coût."

Précisons en fin que FCA a déjà acheté des crédits d’émission aux Etats-Unis non seulement auprès de Tesla, mais également de Toyota et Honda.

Véhicules électriques : émissions de CO2 nettement moindres

Selon le mix énergétique de l'UE, en ce qui concerne le niveau des émissions de gaz à effet de serre - responsables du changement climatique - une voiture électrique a des émissions de CO2 inférieures de 17 à 30 % par rapport à une voiture thermique. L'écart pourrait même êtreconsidérablement plus élevé en 2050, pouvant atteindre - 73 % grâce à l'essor des énergies renouvelables.

L'avis de Leblogauto.com

Alors que les constructeurs sont de plus en plus nombreux à être soupçonnés d'avoir falsifié le niveau d'émissions polluantes de leurs véhicules, ils tentent désormais de contourner la loi d'une autre manière. Pas sûre que les autorités compétentes, apprécient la méthode. Quant à Tesla, il s'agit également de rentabiliser par ce biais ces investissements.

Sources : Reuters, Automotive News, Financial Times, UE

Crédit Illustration : Climatestate

Pour résumer

A quelques jours près, on pourrait penser qu'il s'agit d'un poisson d'avril, que nenni ! Selon le très sérieux Financial Times, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a accepté de payer à Tesla des centaines de millions d'euros afin que les véhicules de l'entreprise d'Elon Musk soient comptés dans son parc. Objectif du deal  : éviter d'avoir à payer des amendes pour violation des nouvelles règles européennes sur les émissions.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.