par Elisabeth Studer

FCA : 2 Mds de dollars d'achats de crédits CO2 d'ici 2021

Fiat Chrysler Automobiles prévoit de dépenser 2 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour acheter des crédits CO2 dits «réglementaires» afin de réduire au minimum le montant des amendes liées aux émissions qu’elle devra payer en Europe et aux États-Unis.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

L'objectif a été dévoilé par le directeur financier du constructeur, Richard Palmer, le 3 mai dernier, au cours d’une conférence menée avec des analystes en vue de discuter des résultats du premier trimestre de FCA.

En incluant les 674 millions de dollars dépensés en 2018, le constructeur est sur le point de dépenser au moins 2,7 milliards de dollars de 2018 à 2021 en amendes liées aux émissions polluantes et en achats de crédits réglementaires.

Un accord avec Tesla très « bénéfique »

Après diverses ententes avec Tesla et d'autres constructeurs automobiles, FCA s'est engagée à verser environ 2 milliards de dollars pour acheter des crédits réglementaires sur la période 2019-2021.

En 2019, le constructeur assumera des coûts de mise en conformité de 134 millions de dollars en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Ces montants seront plus élevés l’année prochaine, même si l’accord de mise en commun avec Tesla devrait considérablement atténuer cette hausse.

Le directeur général de FCA, Mike Manley, a déclaré aux analystes que sans l'accord avec Tesla, les coûts de mise en conformité avec la zone EMEA auraient avoisiné les 436 millions de dollars en 2019.

En 2018, le constructeur a dépensé environ 674 millions de dollars entre les crédits et les les mises en conformité. Ce chiffre, qui inclut les États-Unis, augmentera «modérément» cette année selon les dirigeants.

Selon les analystes de PA Consulting Group, les émissions de dioxyde de carbone de FCA en Europe devraient passer de 120 g / km à 98,5 g / km d'ici 2021, ce qui signifierait que le constructeur manquera tout de même son objectif réglementaire de 91,8 g / km. Ce qui, le cas échéant, obligerait le constructeur à verser une amende de 780 millions de dollars à l'Union européenne en 2021.

L'accord signé avec Tesla sur la mise en commun des valeurs d'émissions de CO2 en Europe réduit considérablement ce risque. Le résultat final dépendra toutefois du succès de Tesla en Europe … Reste qu'au premier trimestre 2019, le constructeur a réalisé un chiffre d'affaires de 200,6 millions de dollars provenant de la vente de crédits réglementaires.

Gérer la période de transition

La somme dépensée par FCA en amendes et en achats de crédit doit être comparée aux 10 milliards de dollars que le constructeur s'est engagé à investir pour l'électrification de ses modèles dans le cadre du plan d'entreprise 2018-2022.

Suivant la stratégie élaborée par Sergio Marchionne, aujourd'hui décédé, Manley estime à son tour que les constructeurs automobiles devront d’abord vendre les véhicules électriques à perte, ce qui, selon lui, rendra la stratégie d’achat de crédits et le paiement des amendes résiduelles financièrement plus viables.

Manley a déclaré aux analystes que l’achat de crédits de CO2 constituait une action complémentaire aux investissements du constructeur et au déploiement de son parc électrique, lequel atteindra 17 modèles d'ici 2022.

Il estime ainsi que cette stratégie permettra de gérer la transition jusqu'à une période d'acceptation du marché et l'atteinte d'un seuil au delà duquel le niveau des coûts technologiques et de développement d'infrastructure pourra rendre la vente de véhicules électriques plus rationnelle sur le plan financier.

Hybrides rechargeables

En ce qui concerne la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, Manley a indiqué que les hybrides rechargeables Jeep Renegade et Compass entreront en production au début de 2020, suivis de la nouvelle Fiat 500 BEV et du lancement de 10 véhicules électriques supplémentaires au cours des deux prochaines années.

Aucune mention n'a été faite concernant les véhicules hybrides légers  qui ont joué un rôle important dans le plan présenté en juin dernier à Balocco, en Italie. Le premier de ces véhicules - le pick-up Ram 1500 - a été lancé l'année dernière aux États-Unis.

Mix nouvelles technologies / achats de crédits pour atteindre les normes CO2 de l'UE

En 2019, l'objectif d'atteinte des normes CO2 sera principalement obtenu via l'achat de crédits CO2 (à hauteur de 80%), le solde reposant sur les améliorations technologiques apportées aux modèles actuels. Avec le lancement des véhicules électriques en 2020, le rôle de ces dernières devrait augmenter.

Selon Manley, d'ici 2021, 40% de la conformité proviendra de la technologie conventionnelle, 45% de l'électrification et 15% des crédits achetés. En 2022, a-t-il déclaré, la nécessité d'ententes avec d'autres constructeurs pour une mise en commun des valeurs d'émissions sera infime, si l'on en croit ses propos.

L'avis de Leblogauto.com

Quand l'achat de crédits CO2 et la mise en commun de valeurs d'émissions deviennent une véritable stratégie financière permettant d'assurer la rentabilité long terme de la production de véhicules électriques …

Sources : FCA, Automotive News

Pour résumer

Fiat Chrysler Automobiles prévoit de dépenser 2 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour acheter des crédits CO2 dits «réglementaires» afin de réduire au minimum le montant des amendes liées aux émissions qu’elle devra payer en Europe et aux États-Unis.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.