par Joest Jonathan Ouaknine

F1: Renault sera présent à Valence

Ce lundi, Renault F1 avait rendez-vous avec la FIA, place de la Concorde. Pat Symonds, directeur général, Steve Nielsen, team Manager et leurs avocats devaient s'expliquer sur la roue baladeuse d'Alonso au Grand Prix de Hongrie. Ils ont eu gain de cause et finalement, l'écurie sera bel et bien présente au Grand Prix d'Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Ce lundi, Renault F1 avait rendez-vous avec la FIA, place de la Concorde. Pat Symonds, directeur général, Steve Nielsen, team Manager et leurs avocats devaient s'expliquer sur la roue baladeuse d'Alonso au Grand Prix de Hongrie. Ils ont eu gain de cause et finalement, l'écurie sera bel et bien présente au Grand Prix d'Europe.

Rappel des faits: au 12e tour, Alonso, qui joue la victoire. s'arrête aux stands. A la sortie de la pit lane, un écrou de roue mal fixé prend le large. Le pilote Espagnol continue néanmoins, au ralenti, jusqu'à ce que sa roue avant droite ne s'en aille. Par miracle, elle n'a fait aucun blessé.

Des F1 sur 3 roues, cela s'est souvent vu. Mais l'incident tombe au plus mauvais moment: une semaine après la mort en course d'Henry Surtees et l'accident grave de Felipe Massa, tous deux victimes de débris issus d'une autre voiture.

En plus, Flavio Briatore, tête de pont de la FOTA, était dans le collimateur de la FIA.

D'où une suspension pour un Grand Prix. Une sanction inhabituellement sévère.

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. La FIA a réfléchi à l'incident et à sa gravité.

Par ailleurs, il était clair que l'organisateur du Grand Prix d'Europe comptait sur la présence de Schumacher pour palier l'absence du héros local. Mais s'il n'avait ni Schumacher, ni Alonso, il aurait eu beaucoup de mal à remplir les tribunes.

Du coup, Renault écope seulement d'une amende de 50 000$.

Notez qu'a priori, Romain Grosjean occupera la deuxième voiture.

Source:

Auto News Info

A lire également:

Le Grand Prix d'Europe se courra sans Renault

F1: Hungaroring: Hamilton Revient aux affaires

Pour résumer

Ce lundi, Renault F1 avait rendez-vous avec la FIA, place de la Concorde. Pat Symonds, directeur général, Steve Nielsen, team Manager et leurs avocats devaient s'expliquer sur la roue baladeuse d'Alonso au Grand Prix de Hongrie. Ils ont eu gain de cause et finalement, l'écurie sera bel et bien présente au Grand Prix d'Europe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.