par La rédaction

F1 Hongrie : Renault et Mercedes à l'amende

Le écopant alors d'une pénalité de 10 places sur la grille de départ du prochain GP de la saison (dans trois semaines en Belgique), d'autres incidents ont touché plusieurs équipes. Deux d'entre elles ont été sanctionnées.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le dernier GP de Hongrie n'aura pas été de tout repos pour tous les acteurs. Si Michael Schumacher s'est tristement fait remarquer avec sa manoeuvre dangereuse sur son ex équipier Barrichello chez Ferrari écopant alors d'une pénalité de 10 places sur la grille de départ du prochain GP de la saison (dans trois semaines en Belgique), d'autres incidents ont touché plusieurs équipes. Deux d'entre elles ont été sanctionnées.

Primo c'est Mercedes qui a été condamné à une amende. Ceci fait évidemment suite à la roue baladeuse de la monoplace de Nico Rosberg qui s'était détachée dans les stands, avant que le pilote n'abandonne, et s'offrant une visite inopinée d'un autre stand.

Secundo, c'est Renault. Libéré trop rapidement Robert Kubica ne voyait pas la monoplace d'Adrian Sutil approcher avec un gros contact à la clef. Conséquence ? Abandon du pilote Force India, pénalité stop-and-go de 10 secondes pour le Polonais puis un abandon quelques tours plus tard. Renault et Mercedes écopent d'une amende de 50 000 dollars (environ 38 000 euros) chacune. La safety car déployée, qui voyait le retour de plusieurs pilotes aux stands pour changer leurs pneus, aura donc eu aussi des dégâts collatéraux.

A lire également. F1 Hongrie : Webber reprend le pouvoir et Barrichello : "une manœuvre horrible".

Source : L'Équipe.

Crédit photo : Sutton Images.

Pour résumer

Le écopant alors d'une pénalité de 10 places sur la grille de départ du prochain GP de la saison (dans trois semaines en Belgique), d'autres incidents ont touché plusieurs équipes. Deux d'entre elles ont été sanctionnées.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.