par Thibaut Emme

F1 : Bianchi avait signé chez Sauber

Appelez la ironie du sort ou destin, mais Jules Bianchi avait signé un contrat avec Sauber pour la saison 2015 quelques heures avant de prendre le départ du GP de Suzuka où le niçois a eu son terrible accident.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

C'est Colin Kolles qui fait cette déclaration à la chaîne de télévision autrichienne propriété de Red Bull Servus TV. Selon le sulfureux Kolles (et confirmé par plusieurs sources), Jules Bianchi était évidemment placé par Ferrari en tant que pilote maison en échange d'un rabais substantiel sur l'unité de puissance 2015. Jules aurait donc du se retrouver cette saison dans une monoplace lui permettant d'exprimer pleinement son talent mais la pluie et un engin de chantier mal placé en ont décidé autrement.

L'accident de Bianchi a impliqué pour Sauber un changement de tactique qui a amené au grand cirque du début de saison avec l'attaque en justice de Giedo Van Der Garde en Australie (et celle de Sutil qui est toujours en cours). En effet, pour éviter de payer totalement la facture des moteurs, Sauber a du "céder" Gutiérrez et ses généreux sponsors à Ferrari et a du par conséquent se rabattre sur d'autres pilotes payants (Nasr et Ericsson) pour être sur de boucler son budget.

Concernant Jules Bianchi, son père, Philippe a accordé une entrevue à Nice Matin dans laquelle il raconte la fierté qu'il a de voir son fils se battre comme il le fait : "La seule chose que l'on puisse affirmer, c'est qu'il se bat avec force, comme il s'est toujours battu, avant et après l'accident. Chaque jour, Jules accomplit un marathon. D'un point de vue médical, son état est stable. Il est assez autonome. Pas de problème physique. Tous ses organes fonctionnent normalement, sans assistance. Mais, pour l'instant, il reste inconscient, dans le coma".

"De temps en temps, à son chevet, on voit qu'il se passe des choses. À certains moments, il est plus 'actif', il bouge plus, sa main nous serre... Mais s'agit-il de simples réflexes ou de vraies réactions? Difficile de savoir" ajoute Philippe Bianchi dont vous pouvez retrouver l'intégralité de l'interview ici. #forzajules

Pour les germanophones, retrouvez l'émission Sport und Talk aus dem Hangar-7 avec la partie F1 à partir de la 45 ème minute.

Source : Servus TV, Nice Matin, illustration : Marussia

Pour résumer

Appelez la ironie du sort ou destin, mais Jules Bianchi avait signé un contrat avec Sauber pour la saison 2015 quelques heures avant de prendre le départ du GP de Suzuka où le niçois a eu son terrible accident.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.