par Nicolas Anderbegani

F1 2021 : une Safety-Car Aston Martin sur certains GP

L'implication d'Aston Martin va grandissante en F1. Après plus 20 ans à assurer toute seule la prestation des Safety-Car en F1, Mercedes partagera dès l'an prochain ce rôle avec le constructeur britannique, qui sera officiellement présent aussi en tant qu'équipe.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Une longue lignée

La Safety-Car est une institution, désormais indissociable des grands prix, même si son introduction officielle en F1, après quelques utilisations épisodiques, a été plutôt tardive (1993) par rapport aux États-Unis, puisque beaucoup d'observateurs craignaient l'impact artificiel que son déploiement pouvait entraîner sur le déroulement d'une course. Mais finalement, après presque 30 ans d'expérience, on se rend compte que son usage est bien plus modéré en F1 (sachant que sur les ovales américains, les risques sont bien plus élevés) et utilisé avec parcimonie.

Après une certaine liberté laissée aux organisateurs, qui utilisèrent au début des voitures pas assez performantes (une Fiat Tempra - certes 2.0 litres 16V - pour le GP du Brésil 1993 et même une Clio Williams au GP d'Argentine 1996 !), la normalisation est venue en 1997 avec la fourniture exclusive et officielle des voitures de sécurité par Mercedes. Sous l'égide d'AMG, les C36, CLK 55, CL/SL 55, SLK 55, CLK 63, SL 63, SLS, AMG GT-S et AMG GT-R se sont succédé.

Cousines germaines

A partir de 2021, une petite révolution va survenir, puisque Aston Martin devrait partager la fourniture des Safety-Car avec Mercedes. Les liens entre les deux constructeurs sont de plus en plus forts, la fourniture de moteurs se conjuguant à une participation de Daimler au capital du constructeur britannique à hauteur de 20%. Sportivement aussi, les liens se resserrent puisque Racing Point, équipe cliente de Mercedes - et qui a poussé très loin le concept en suscitant une vive polémique - deviendra l'an prochain Aston Martin Racing, toujours avec des blocs V6 hybride Mercedes sous le capot, sans doute rebadgés.

Pour l'instant, on parle de 13 grands prix sur les 23 du calendrier, et peut-être à terme une présence totale. Aston Martin pourra choisir les courses où elle officie, probablement avec une Vantage qui dispose d'un V8 4 litres biturbo...le même que l'AMG GT-R d'ailleurs ! le monde est petit.

L'Aston Martin Vantage a déjà officié comme voiture de sécurité sur des courses de DTM ou des épreuves d'Endurance Classic, mais là, ce sera le grand saut !

Pour résumer

L'implication d'Aston Martin va grandissante en F1. Après plus 20 ans à assurer toute seule la prestation des Safety-Car en F1, Mercedes partagera dès l'an prochain ce rôle avec le constructeur britannique, qui sera officiellement présent aussi en tant qu'équipe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.