par Nicolas Anderbegani

F1 2021 : Alfa Romeo dévoile la C41

Après McLaren et Alpha Tauri, Alfa Romeo a présenté sa nouvelle monoplace 2021.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Livrée dans la continuité

La présentation a eu lieu à Varsovie, au pays de Robert Kubica, le pilote de réserve, et surtout de Orlen, le sponsor-titre de l'écurie qui, rappellons-le, en toujours en réalité le team Sauber. Pour sa troisième année (et peut-être la dernière) sous le blason ALfa, l'écurie espère remonter dans la hiérarchie et attend beaucoup du nouveau bloc Ferrari. Kimi Raikkonen, le vétéran qui fête cette année le 20e anniversaire de ses débuts, repart pour une nouvelle campagne, toujours aux côtés de l'italien Antonio Giovinazzi qui, en haussant son niveau de pilotage près de celui du finlandais, a sauvé sa place.

La livrée est toujours dominée par le rouge et le blanc, mais les teintes s'inversent sur le capot et les pontons par rapport à la C39. En effet, la nomenclature, toujours fidèle à Sauber, a zappé le 40 pour faire correspondre la monoplace à l'année. Le haut de la monoplace est dominé par le blanc, le bas est occupé par le rouge que l'on retrouve toujours sur le Halo. On remarque aussi que le quadrifoglio verde, qui apparaissait autrefois sur les côtés de la prise d'air, est affiché plus gros et cohabite avec le Biscione sur le capot moteur. L'idéntité Alfa Romeo est donc plus affirmée.

Une partie avant revue en profondeur

Certes, les monoplaces 2021 sont dans la continuité de 2020 mais on voit que Alfa Romeo a pas mal travaillé, avec une concentration des efforts nette sur la partie avant. De profil, le museau remonte légèrement en pointe et, de face, la fixation à l'aileron est moins évasée. On constate aussi que la forme de l'écope du museau et de la prise d'air capot ont changé, signe d'une adaptation aéro au nouveau bloc V6 Ferrari. L'aileron avant a également évolué et semble donner une charge aérodynamique plus importante, alors que deux encoches apparaissent de part et d'autre de la lame inférieure de l'aileron.

Le directeur technique Jan Monchaux a donné quelques précisions sur les changements apportés au nez par rapport à la C39 : "Il s'agit de gérer le vortex Y250 généré par l'aileron avant ainsi que son interaction avec tous les déflecteurs et aubes de direction qui se trouvent derrière. Les changements que nous avons apportés à l'aileron avant nous ont permis de prolonger ou tirer avantage de ce que nous appelons la cape, cet élément qui émerge du museau, pour mieux contrôler la traînée des roues avant et la pousser un peu plus vers l'extérieur – c'est habituellement ce qu'essaient de faire les aérodynamiciens en F1."

"Il est certain que nous regardons ce que font les autres, aucune écurie de F1 ne le fait pas. Mais nous suivons nos propres critères et avons un concept d'aileron avant qui est désormais dans sa troisième année environ, et qui est relativement différent de la plupart des autres équipes. Cela ne veut pas dire qu'elles ont tort. Cela ne veut pas dire que nous avons raison. Je n'ai pas de boule de cristal. Mais pour nous, cela avait du sens de faire ce nouveau museau."

Souhaitons à Alfa Romeo de retrouver au minimum son niveau de 2018/2019 et plus si affinités, afin de faire honneur à ce prestigieux blason. En tous cas, la C41 devrait faire partie des plus belles livrées.

Pour résumer

Après McLaren et Alpha Tauri, Alfa Romeo a présenté sa nouvelle monoplace 2021.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.