Lancer le diaporama
F1 2016 : McLaren MP4-31, retour au premier plan ? 1
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

F1 2016 : McLaren MP4-31, retour au premier plan ?

Chez McLaren-Honda, 2015 fut une annus horibilis avec des résultats mais surtout des performances indignes de l'écurie et de ses deux champions du monde. Honda a travaillé sur son moteur et les espoirs sont de retour à Woking.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La MP4-31 est présentée dans une livrée noir avec 2 "virgules" orange de chaque côté et un trait sur le haut du capot moteur. Le numéro des pilotes descend le long du museau. Ce n'est pas forcément la livrée que l'on aura à Melbourne. Les sponsors ne se bousculent pas, et si Johnny Walker n'apparaît pas, l'alcoolier est toujours partenaire de l'écurie. Chandon (vin mousseux californien appartenant à Moët&Chandon/LVMH) arrive sur le côté de la voiture, de même que Richard Mille. CNN reste fidèle, de même que Esso/Mobil et bien sûr Honda.

Comme depuis la fin de saison dernière, la MP4-31 possède un nez court. Il est retravaillé par rapport à celui de 2015 pour augmenter le flux aérodynamique envoyé dans les soubassements de la monoplace. Les lignes de l'avant sont toujours tendues et la cassure assez nette. Les ouvertures latérales se creusent, Honda a du retravailler le refroidissement de son power unit pour permettre cela. Cela donne des pontons plus étroits.

La MP4-31 est fidèle à la philosophie taille de guêpe avec un capot qui se resserre très vite (ce qui a posé des soucis à Honda l'an dernier). Comme chez tous les autres motoristes, les échappements sont désormais 3 avec les deux sorties de la soupape de décharge du turbo de part et d'autre de la sortie principale. La MP4-30 sera aux mains de Fernando Alonso et de Jenson Button. Si Honda a réussi à corriger son souci de récupération d'énergie (ERS, qui pénalisait la vitesse de pointe) la McLaren devrait revenir dans le paquet de tête. Le motoriste a apporté des changements importants à son turbo ainsi qu'à la partie logicielle. On verra si l'ERS est à la hauteur cette année.

Source et illustration : McLaren

Pour résumer

Chez McLaren-Honda, 2015 fut une annus horibilis avec des résultats mais surtout des performances indignes de l'écurie et de ses deux champions du monde. Honda a travaillé sur son moteur et les espoirs sont de retour à Woking.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos