par Thibaut Emme

F1 2015 : Manor aurait payé ses droits d'inscription

Selon les Italiens d'AutoSprint, le projet Manor F1 Team n'est pas mort-né malgré le refus de les autoriser à courir avec une monoplace de 2014 remise à niveau. Les droits d'entrée, sésame pour pouvoir s'aligner en GP, auraient même été réglés si on en croit le journal.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Selon les Italiens d'AutoSprint, le projet Manor F1 Team n'est pas mort-né malgré le refus de les autoriser à courir avec une monoplace de 2014 remise à niveau. Les droits d'entrée, sésame pour pouvoir s'aligner en GP, auraient même été réglés si on en croit le journal.

Il ne reste plus que 2 jours de tutelle administrative pour l'ex-écurie Marussia F1 Team qui sera de nouveau libre de ses mouvements le 19 février selon les informations de l'administrateur. Le temps presse pour Manor F1 si l'écurie souhaite s'aligner cette saison. En effet le premier GP à Melbourne aura lieu dans 23 jours, du 13 au 15 mars, et s'il apparaît peu crédible que l'écurie soit prête pour cette date, elle serait en négociation avec la FOM pour débuter sa saison un peu plus tard.

L'écurie Manor compte en partie sur les gains obtenus en piste l'an dernier (les 2 points de Jules Bianchi à Monaco) pour éponger une partie des dettes. Or pour toucher ce pactole, Manor F1 devra faire son apparition à Barheïn, au maximum (4ème course de la saison du 17 au 19 avril). L'écurie a donc visiblement toujours des investisseurs prêts à relancer la machine malgré la vente de l'usine et le retard accumulé. Ces investisseurs sont pour le moment secrets (et c'est l'une des excuses prises par le groupe stratégique de la F1 pour retoquer le projet d'utilisation de la voiture de 2014 NDLR) mais on sait que Justin King est à la tête de ce groupe prêt à investir dans l'ex-Marussia.

Justin King est l'ancien patron des magasins Sainsbury, et le père de Jordan King qui roule en GP2 pour l'écurie espagnole Racing Engineering.

Source : autosprint, illustration : Marussia

Pour résumer

Selon les Italiens d'AutoSprint, le projet Manor F1 Team n'est pas mort-né malgré le refus de les autoriser à courir avec une monoplace de 2014 remise à niveau. Les droits d'entrée, sésame pour pouvoir s'aligner en GP, auraient même été réglés si on en croit le journal.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.