par Joest Jonathan Ouaknine

F1 2010: FondTech et Aerolab non-coupables

Ceci n'est pas une Force India VJM02. Telle est la conclusion du juge Justice (NDLA: un nom prédestiné!) lors d'un procès en appel entre l'écurie de F1 et Caterham F1. Le litige concernant le rôle de FondTech, qui a travaillé avec l'un, puis l'autre.Acte 1: fin 2008, Mike Gascoyne est viré de Force India, alors qu'il travaille sur la VMJ02. Une voiture dont l'aérodynamisme est sous-traité à Aerolab.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Gascoyne rebondit chez Litespeed, une modeste équipe de F3, qui veut faire de la F1. Tony Fernandes, qui doit faire le lien entre Litespeed et Lotus Cars, reprend le projet à son compte. En 2010, Lotus Racing apparait sur la grille. La T127 est bien sûr signée Gascoyne et pour aller vite, l'aérodynamisme est sous-traité à Aerolab. De quoi froncer les sourcils de Vijay Mallya: il refuse de payer Aerolab, s'estimant trahi.

Acte 2: un ex-employée d'Aerolab déclare à Force India que la T127 n'est qu'un clone de la VMJ02. Nous sommes début 2011: Team Lotus (ex-Lotus Racing) est en plein procès avec Lotus Cars. Leurs avocats sont débordés et a priori, c'est du gâteau pour Force India! Compte tenu des poches trouées de Mallya, on peut soupçonner qu'il compte renflouer l'écurie, via les dommage et intérêts.

Aerolab (racheté par FondTech) a effectivement utilisé des fichiers de Force India, mais ils ont été profondément modifiés. Gascoyne plaide la bonne foi: il ne savait pas d'où venait les fichiers. En mars 2012, le juge blanchit Team Lotus (devenu Caterham F1), mais Force India fait appel.

Acte 3: l'appel confirme la décision. Aerolab a seulement été maladroit d'utiliser les fichiers d'un autre client. Le juge Justice estime que si Force India lui avait vendu les fameux fichiers, il aurait du payer 25 000€. Mais comme le sous-traitant a un impayé de 846 230€, c'est à Force India de lui faire un chèque de 820 000€!

Source:

FondTech

Crédits photos: Caterham F1 (photos 1 et 2) et Force India (photo 3)

Pour résumer

Ceci n'est pas une Force India VJM02. Telle est la conclusion du juge Justice (NDLA: un nom prédestiné!) lors d'un procès en appel entre l'écurie de F1 et Caterham F1. Le litige concernant le rôle de FondTech, qui a travaillé avec l'un, puis l'autre.Acte 1: fin 2008, Mike Gascoyne est viré de Force India, alors qu'il travaille sur la VMJ02. Une voiture dont l'aérodynamisme est sous-traité à Aerolab.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.