par Thibaut Emme

EuroNCAP : une Toyota Yaris 5 étoiles

La Toyota Yaris décroche 5 étoiles aux tests EuroNCAP et inaugure le nouveau rapport de l'organisme : plus clair, plus lisible, il conserve néanmoins ses lacunes.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Commençons par la nouveauté de l'EuroNCAP. Les tests restent globalement les mêmes. Cependant, sur le choc frontal contre une barrière déformable, l'organisme regarde désormais aussi les dégâts occasionnés à la barrière. En effet, en temps normal, cela peut être une autre voiture. Autant regarder le choc.

Un nouveau test latéral est ajouté : le "far-side impact". Jusqu'à présent, l'EuroNCAP testait les chocs latéraux du côté du conducteur. Avec le "far-side", on teste en frappant la voiture à l'opposé du conducteur. La réaction et les blessures ne sont pas du tout les mêmes et dans la majorité des cas, il n'y a pas d'airbag pour amortir le choc qui se déploie. Si un airbag central est proposé entre les deux occupants avant, l'EuroNCAP testera le résultat.

Et c'est là qu'on en arrive aux lacunes de l'EuroNCAP. L'organisme continue d'empiler les tests ce qui modifient la valeur des notes données et des étoiles. Ainsi, la Yaris qui obtient 86% en protection des adultes n'est de ce fait pas facilement comparable aux autres voitures testées précédemment ! D'autres organismes n'ajoutent pas les nouveaux tests aux autres mais créent une note supplémentaire indépendante.

Toyota Yaris 2020 - 86% 81% 78% 85%

Venons-en à la Toyota Yaris. En protection des adultes, on remarque que certaines parties des mannequins sont exposées aux blessures potentielles comme le thorax du conducteur (trop forte compression) mais aussi les cuisses des deux occupants, ainsi les jambes et les pieds du conducteur. Le "faible" poids de la Yaris fait que le choc sur la barrière témoin n'est pas "à haut risque".

Le test "far-side", le mannequin est projeté loin sur le côté. La note moyenne est donnée. L'airbag central fait son boulot et évite que les deux occupants avant ne se percutent l'un-l'autre au niveau de la tête.

En protection des enfants, la Yaris affiche presque un bilan parfait au niveau des chocs avec 23 points sur 24 possibles. La Yaris est aussi pratiquement compatible avec les modèles de sièges auto testés à part pour un modèle : le "Britax Römer KidFix XP (Belt)". Ici, l'EuroNCAP met en cause un manuel utilisateur pas assez clair.

Le choc des "utilisateurs vulnérables" (ex-choc piéton) semble plutôt bon avec un avant pratiquement entièrement vert. Le capot l'est aussi majoritairement. En prime, la petite Toyota dispose d'AEB (freinages d'urgence) piéton mais également cycliste qui décrochent un score plus qu'honorable. Enfin, les assistances à la sécurité sont bien présentent sur la Yaris et font leur boulot. C'est notamment le cas de l'AEB qui évite ou limite les collisions entre voitures, ou l'assistance au maintien dans la voie.

Conclusion

Le résultat pour la Toyota Yaris est visiblement bon. Il faudra désormais attendre d'autres tests pour voir si ce résultat est bel et bien bon. C'est tout le problème de la notation EuroNCAP qui fait que l'on ne peut pas comparer les 5 étoiles de la Yaris 2020 avec celle de 2017 qui avait décroché 5 étoiles avec 83%, 80%, 63% et 57%.

Pour résumer

La Toyota Yaris décroche 5 étoiles aux tests EuroNCAP et inaugure le nouveau rapport de l'organisme : plus clair, plus lisible, il conserve néanmoins ses lacunes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.