par Joest Jonathan Ouaknine

Ethiopie: et de trois constructeurs locaux!

Jusqu'en 2006, l'Ethiopie n'avait jamais assemblé la moindre voiture. Puis, Holland a débarqué avec des Lifan. Le constructeur Chinois s'est brouillé avec son partenaire et Geely entre dans la danse.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Jusqu'en 2006, l'Ethiopie n'avait jamais assemblé la moindre voiture. Puis, Holland a débarqué avec des Lifan. Le constructeur Chinois s'est brouillé avec son partenaire et il est parti fonder Yangfan, tandis que Holland s'associait à JAC. Aujourd'hui, Geely entre dans la danse.

Le constructeur Chinois a passé un accord avec Mesfin Industrial Engineering (MIE.) Ce dernier est à la fois un négociant en poids-lourds et une entreprise d'ingénierie. Leur joint-venture porte le nom de Geely Addis.

Ils comptent assembler des CK/Freedom Vessel, au rythme de 800 unités par an.

Pour Geely, peu présent à l'export, ce sera toujours ça de pris.

L'Ethiopie voudrait produire davantage de voitures. Au salon de l'auto local, une dizaine d'exposants avaient des projets de CKD. Le ministère Ethiopien du transport et des communications est d'autant plus enthousiaste qu'actuellement, l'essentiel des voitures vendues sont des occasions importées, dont 50% ont plus de 10 ans.

Quant à Lifan, il annonce que sa chaine va évoluer en SKD avec 20% de valeur ajoutée locale.

Source:

Gasgoo

A lire également:

La bagarre pour la voiture Ethiopienne

Yangfan: un nouveau constructeur en Ethiopie

Pour résumer

Jusqu'en 2006, l'Ethiopie n'avait jamais assemblé la moindre voiture. Puis, Holland a débarqué avec des Lifan. Le constructeur Chinois s'est brouillé avec son partenaire et Geely entre dans la danse.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.