par Christian Conde

Essai Peugeot RCZ 2l Hdi 163ch : Douceur sportive

Après les essais des versions essences du coupé RCZ, il nous manquait l'unique motorisation diesel disponible : le 2l Hdi de 163ch. Sur cette nouvelle gamme "Hors Série" (à la façon de DS pour Citroën), ce moteur a-t-il la vocation d'un véhicule plaisir ? Réponse.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Pour le style, tout a été déjà dit ou voire redit. On retrouve toujours cette ligne de caisse caractéristique et trapue mais aussi ce double bossage, de la même manière que les véhicules de Zagato. Certains aiment, d'autres moins, chacun fera son opinion. Pour la couleur extérieure, nous avions droit au bleu Tuanake qui renforce assez bien les arches en aluminium du coupé RCZ.

Au niveau de l'intérieur, le cuir intégral Nappa Lama de notre modèle était du plus bel effet. De plus, celui-ci venait trancher avec la planche de bord et le plafond noirs de l'habitacle. Petite touche de sportivité avec le pédalier, le repose-pied et les seuils de portes en aluminium. Pour les sièges, ceux-ci offrent un excellent maintien même lorsque l'on titille le coupé RCZ. En ce qui concerne les places arrières, sachez que deux personnes de 1m65 maximum pourront s'y installer mais ne comptez pas non plus faire un long voyage, ce sont bien des places de secours.

Niveau équipement, notre modèle d'essai était équipé du système hifi JBL et grâce à lui, on se croyait vraiment dans un studio d'enregistrement. En outre, l'habitacle du RCZ est bien insonorisé et ceci accentuait l'effet de caisse de résonance, plus qu'agréable. Autre système intéressant, l'aide au démarrage en côte qui permet de bloquer le véhicule durant 3s, le temps pour vous d'enclencher la première vitesse sans pour autant reculer. Bien entendu, le coupé RCZ est équipé de plusieurs aides à la conduite telles que l'ESP déconnectable, l'ASR ou l'AFU.

Prévu pour assurer le plus gros des ventes (près de 2 véhicules vendues sur 3), le 2l Hdi de 163ch brille avant tout par son couple de 340 Nm disponible dès les premiers tours minutes. Entre 2000 et 3000 tr/min, le moteur diesel s'exprime et on s'aperçoit du réel potentiel de la mécanique. Les relances sont franches et précises. Personnellement, j'ai été impressionné par ce moteur diesel, bien adapté au coupé RCZ et surtout sans aucun manque de caractère à tous les régimes. D'ailleurs, la boite de vitesses à 6 rapports est efficace et répond bien aux attentes du moteur diesel. Une combinaison moteur/transmission parfaite avec une facilité de prise en main.

En tout cas, un bon point pour qui veut se faire plaisir et rouler à un rythme plus que soutenu sans consommer.  Et oui, car le moteur 2l diesel du coupé RCZ a un appétit d'oiseau : 5,3l/100 kms, donnée du groupe PSA (moyenne de 5,8l/100 kms sur notre parcours d'essai). Pour les rejets de CO2, ceux-ci s'élèvent à 139g/kms. Niveau sonorité, les vibrations si caractéristiques des moteurs diesels a totalement disparu. De plus, l'insonorisation poussée du coupé RCZ fait croire que l'on est en présence d'un moteur essence.

Pour le comportement routier, celui-ci se montrait sécurisant sur les versions essence et le moteur diesel de la sochalienne ne vient pas l'entacher, malgré son poids plus élevé sur le train avant. Les suspensions assurent un amortissement ferme et précis et le coupé RCZ informe en temps réel de l'état de la route. Ceci le rendant équilibré et sain avec un léger côté sous-vireur et un train arrière posé sur la route : regrettable diront les plus joueurs mais rassurant pour la majorité des conducteurs. En tout cas, le coupé RCZ reste scotché au bitume avec un comportement sportif mais sécuritaire. Pour tout vous dire, n'importe qui peut prendre le volant, tellement on a l'impression de connaitre cette voiture.

Pour le prix, sachez que le coupé RCZ avec son 2l Hdi de 163ch est proposé à 30 400€ pour le modèle de base mais avec les différentes options de notre modèle d'essai, la facture s'élève à 40 010€. Une somme assez conséquente mais il vous faudra débourser près de 10 000€ de plus pour une Audi TT 2l Tdi de 170ch avec équipement similaire. Bien sur, tout est à faire de gout mais la Peugeot RCZ reste un joli coupé plaisir avec un sacré tempérament. J'ai eu du mal à rendre les clés…...

A lire également :

Essai Peugeot RCZ 1,6 THP 156ch : coupé tranquille

Essai Peugeot RCZ THP 200 : un lion décomplexé

A voir également : Galerie Peugeot RCZ 2l Hdi 163ch

Pour résumer

Après les essais des versions essences du coupé RCZ, il nous manquait l'unique motorisation diesel disponible : le 2l Hdi de 163ch. Sur cette nouvelle gamme "Hors Série" (à la façon de DS pour Citroën), ce moteur a-t-il la vocation d'un véhicule plaisir ? Réponse.

Christian Conde
Rédacteur
Christian Conde

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.