par Cedric Morancais

Essai Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch (2/3) : 3, mieux que 4

Comme tous les constructeurs, Ford se montre dithyrambique quant aux qualités de son dernier né. Performances et agrément dignes d'un 1,6l, consommation très mesurée et silence de fonctionnement seraient au programme. Trop beau pour être vrai ? Pas si sûr.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Quelques tours de roues suffisent pour s'en convaincre. Le petit 1.0 Ford en a dans les cylindres. La moindre pression sur l'accélérateur se traduit par une poussée franche, malgré les 1 280 kg qu'il à emmener. Bien qu'il ne délivre que 170 Nm de couple, il ne craint pas ses "gros" concurrents, les 1.4 des Alfa Romeo Giulietta (T-Jet 120 ch, 206 Nm) et Opel Astra (Turbo 120 ch, 200 Nm). Son "plus", c'est sa boîte manuelle à six rapports, à l'étagement soigné.

Grâce à cette transmission, la Focus se montre vive dès 1 500 tr/mn. L'EcoBoost a également pour atout sa large plage d'utilisation, allant jusqu'à 6 000 tr/mn, régime où est atteint la puissance maximale. Et cette limite, il est agréable de la titiller, tant le trois cylindres se plait à chanter à haut régime. Un ronronnement presque digne d'une sportive, mais qui ne se fait jamais trop envahissant, même à haute vitesse.

Le comportement routier se montrant, lui aussi, de très haut niveau, il est facile de se prendre au jeu et de faire des kilomêtres rien que pour enrouler les courbes de nos petites routes de campagne avec délectation. Les suspensions ne tombent pas dans le piège de la mollesse sous prétexte de préserver le confort, mais, avec les roues de 16" qui équipaient notre modèle d'essai, le fessier de chaque occupant sera préservé, quelque soit la qualité du revêtement routier.

Les amateurs de conduite apprécieront aussi le petit volant, naturellement gainée de cuir, qui commandent une direction plutôt bien calibrée, bien que très légèrement flottant par moment. Sans doute "l'effet électrique". Regrettons toutefois, au chapître de l'ergonomie, le nombre trop important de boutons parsemés sur ce volant.

 Et pour terminer sur une bonne nouvelle, voici la cerise sur le gâteau : ce trois cylindres fait preuve de pas mal de retenue en matière de consommation. Comptez une moyenne comprise en 6 l. et 6.5 l., sans ménager particulièrement l'auto. De quoi redonner le sourire aux amateurs de sans-plomb, qui trouveront là le meilleur des prétextes pour ne pas succomber aux charmes financiers du TDCi.

A lire également :

Essai Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch (1/3)

Essai Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch (3/3)

Pour résumer

Comme tous les constructeurs, Ford se montre dithyrambique quant aux qualités de son dernier né. Performances et agrément dignes d'un 1,6l, consommation très mesurée et silence de fonctionnement seraient au programme. Trop beau pour être vrai ? Pas si sûr.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.