par Nicolas Meunier

Essai Citroën C3 Picasso : Sur la route, HDI 110 (3/5)

Nous avons en premier lieu pris le volant de la version HDI 110ch, la plus puissante des motorisations diesel proposées sur le C3 Picasso. Notre modèle d’essai, en finition Exclusive avec Black Pack se présentait comme la version la plus haute de la gamme.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Sur les premiers rapports, le HDI 110 se montre assez vif, en tout cas suffisant pour l’usage auquel il est dédié. Plutôt agréable jusqu’à 100km/h, il se montre juste au-delà, comme l’a démontré la partie autoroutière de notre essai. En fait, le poids excessif du C3 Picasso (1333kg dans le cas qui nous intéresse) semble ôter tout dynamisme à ce monospace. A titre de comparaison, une Honda Jazz se situe sous la tonne. Tous les modèles de la gamme C3 Picasso pèsent donc au moins 250kg de plus que la japonaise, certes légèrement plus compacte mais aux prestations proches. Ce qui se ressent évidemment fortement sur les consommations des deux modèles à performances équivalents en essence.

Nous l’aurons compris, le C3 Picasso n’a pas des performances époustouflantes. Mais ce n’est pas non plus sa vocation. Son comportement routier est d’ailleurs typé confort, avec des suspensions filtrant très bien les irrégularités, même avec les jantes de 17pouces du Black Pack. Si l’inscription en virage n’est en conséquence pas très incisive, le comportement s’avère des plus sécurisants, neutre et prévenant. Même si vous prenez un virage serré avec une trajectoire pas franchement propre, le C3 Picasso passera sans vous surprendre, simplement en renâclant un peu. Seul léger reproche, le couplage des roues arrière dû à la traverse déformable se ressent sur les irrégularités en virage. De même, la direction semble n brin trop assistée, qui nuit à la précision de conduite à vitesse élevée. Rien de bien gênant toutefois. On peut dire que les ingénieurs de Citroën ont choisi le réglage idéal de châssis et de suspension pour la vocation de ce modèle.

Reste une inconnue, concernant la commande de boîte de vitesse. Le modèle à notre disposition ne nous a pas du tout convaincus sur ce point. En effet, le levier s’est montré rétif, refusant parfois d’enclencher la seconde ou la quatrième, avec point dur et force craquage de pignons. Est-ce un cas isolé ? A vérifier puisque les modèles essence essayés par ailleurs ne présentaient pas ce problème.

Ce C3 Picasso se présente donc comme un compagnon de voyage plutôt agréable. Hormis sa commande de boîte et son poids excessif, il se montre idéal pour la ville et les voyages tranquilles en famille. Ce HDI 110 est épaulé en bas de gamme par un 90ch qui sera bientôt à l’essai dans nos colonnes, avec au volant l’autre Nicolas du blog auto.

Lire également :

Essai Citroën C3 Picasso : Présentation & Style

Essai Citroën C3 Picasso : Vie à bord

Essai Citroën C3 Picasso : Sur la route, versions essence

Pour résumer

Nous avons en premier lieu pris le volant de la version HDI 110ch, la plus puissante des motorisations diesel proposées sur le C3 Picasso. Notre modèle d’essai, en finition Exclusive avec Black Pack se présentait comme la version la plus haute de la gamme.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.