par Christian Conde

Essai Alfa Roméo MiTo QV : En tenue de sport (1/3)

Après les essais diesel JTDm de la MiTo, il ne nous manquait plus que sa version sportive, dénommée QV. C'est maintenant chose réparée mais que vaut-elle réellement ? Se démarque-t-elle par rapport à ces concurrentes sur le plan du style ? Réponse…

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Après les essais essence MultiAir et diesel JTDm de la MiTo, il ne nous manquait plus que sa version sportive, dénommée QV. C'est maintenant chose réparée mais que vaut-elle réellement ? Se démarque-t-elle par rapport à ces concurrentes sur le plan du style ? Réponse…

Destinée principalement à la gente féminine, l'Alfa Roméo MiTo QV se veut plus masculine au niveau du style, notamment par la couleur de la carrosserie de notre modèle d'essai, le "Bleu Tornado". On retrouve, bien entendu, la ligne très racée de la MiTo avec ses optiques avant très arrondis dont le style peut plaire ou déplaire. Autre caractéristique de la MiTo : ses feux arrière. De forme ronde, ils participent à la signature stylistique de la MiTo.

Mais quelques attributs spécifiques viennent accroître le look plus rageur de la MiTo QV. Tout d'abord, le fameux "trèfle à quatre feuilles vert" vient se positionner au-dessus des rappels de clignotant, pour exprimer sa différence. Pour son côté sportif, elle se pare également d'un spoiler arrière et d'un pare-choc arrière sport avec extracteur. De même, on peut remarquer que les entourages de feux ainsi que les rétroviseurs sont peints en couleur titane dans le but de renforcer l'aspect sportif de la MiTo.

Pour terminer sur l'extérieur, la MiTo QV arbore de série de magnifiques jantes de 17' de style "8C", en finition titane, comme sur notre modèle d'essai, mais vous pourrez, en option, avoir des jantes en 18' à rayons. Enfin, comme sur la finition Selective, la double sortie d'échappement chromée est de série.

Lorsque l'on parle d'Alfa Roméo, on pense tout de suite à une qualité plus en retrait par rapport à la concurrence. Pourtant, qu'en ouvrant les portes, on remarque que la présentation intérieure est en net progrès. En fait, l'assemblage ainsi que la qualité des matériaux est de bonne facture malgré quelques défauts si l'on souhaite être pointilleux. Le cuir noir de cette finition est tout simplement magnifique. Les sièges avant offrent une multitude de réglages pour trouver la meilleure position de conduite mais le maintien est plutôt léger, surtout au niveau des lombaires.

Pour les places arrières, ne vous faites pas d'illusions, il s'agit bien d'une citadine. En effet, même si deux adultes de 1m80 peuvent y prendre place, on ne peut pas y mettre une 5ème personne. Cependant, le pavillon assez incliné de la MiTo, rend l'habitabilité à la tête est étriquée. Enfin, pour ce qui est du coffre, celui-ci se révèle d'une assez bonne contenance avec ses 270 litres mais le seuil de chargement est beaucoup trop haut et ceci est inacceptable pour une citadine.

En ce qui concerne les équipements, on en retrouve une pléthore, surtout si on vient piocher dans la liste des options. Notre modèle d'essai était équipée du Pack Business comprenant le Pack Confort, le régulateur de vitesse et le système Blue&Me (permettant de connecter son portable par Bluetooth). Dans le Pack Confort, on retrouve un radar de recul. Celui-ci se révèle très utile du fait de la mauvaise visibilité arrière. Enfin, notre MiTo QV disposait du système de navigation maison. Malgré une cartographie agréable à l'œil, il s'est révélé assez compliqué à utiliser. Un point peut-être à revoir au niveau de l'ergonomie notamment.

Véritable citadine au look séduisant et ravageur, le MiTo QV peut se permettre de faire bonne figure devant ses concurrentes telles que la Citroën DS3 THP 156 ou la Mini Cooper S. Malgré quelques défauts à corriger, l'Alfa Roméo QV soigne ses occupants dans une ambiance très typée. On aime ou pas, tout reste affaire de goût. Et vous, qu'en pensez-vous ?

A lire également :

Essai Alfa Roméo MiTo QV : Une bonne cuvée (2/3)

Essai Alfa Roméo MiTo QV : Face à face (3/3)

A voir également : Galerie Essai Afla Roméo MiTo QV

[zenphotopress album=10504 sort=random number=8]

Pour résumer

Après les essais diesel JTDm de la MiTo, il ne nous manquait plus que sa version sportive, dénommée QV. C'est maintenant chose réparée mais que vaut-elle réellement ? Se démarque-t-elle par rapport à ces concurrentes sur le plan du style ? Réponse…

Christian Conde
Rédacteur
Christian Conde

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.