par La rédaction

Emissions de ses diesels : Volkswagen avoue sa faute

Accusé de tricherie par l'Environmental Protection Agency à propos des émissions en CO2 de ses 2.0L TDI, Volkswagen a accepté sa responsabilité avant de retirer les véhicules concernés de la vente.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Accusé de tricherie par l'Environmental Protection Agency à propos des émissions en CO2 de ses 2.0L TDI, Volkswagen a accepté sa responsabilité avant de retirer les véhicules concernés de la vente.

Selon l'EPA, le groupe allemand a reconnu avoir eu recours à des systèmes spécifiques afin de fournir des données d'émissions en CO2 erronées : "Seulement après les accusations, VW a admis avoir conçu et installé un dispositif d'invalidation sur ces véhicules prenant la forme d'un logiciel sophistiqué détectant lorsqu'un véhicule est soumis à un test d'émissions en CO2". De son coté, Martin Winterkorn, le président du groupe, a souhaité présenter ses excuses : "Je suis personnellement et sincèrement désolé d'avoir rompu la confiance de nos clients et du public".

Le groupe Volkswagen risque jusqu'à 37 500 dollars d'amende par véhicule équipé du moteur incriminé. Au total, une sanction de 18 milliards de dollars plane au dessus de VAG pour en tout 482 000 modèles mis en circulation depuis 2009.

Volkswagen a logiquement réagi en retirant de la vente aux Etats-Unis tous les modèles dotés du 2.0L TDI jusqu'à ce que toutes les mesures nécessaires soient prises afin de réparer la faute. L'EPA pourrait également bloquer l'homologation du bloc en question l'année prochaine.

Source : Automotive news

Crédit illustration : Volkswagen

Pour résumer

Accusé de tricherie par l'Environmental Protection Agency à propos des émissions en CO2 de ses 2.0L TDI, Volkswagen a accepté sa responsabilité avant de retirer les véhicules concernés de la vente.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.