par La rédaction

ELR : le directeur marketing reconnait un tarif cher qui a rebuté

Quelques semaines avant son introduction sur le marché américain, la Cadillac ELR passait entre les mains des essayeurs du média référence Consumer Reports. Conclusion cinglante en se demandant quel client allait bien pouvoir passer commande de cette cousine "premiumisée" de la Volt. Les bilans commerciaux ont donné raison au média. Et chez le constructeur, on reconnait certaines erreurs...

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Quelques semaines avant son introduction sur le marché américain, la Cadillac ELR passait entre les mains des essayeurs du média référence Consumer Reports. Conclusion cinglante en se demandant quel client allait bien pouvoir passer commande de cette cousine "premiumisée" de la Volt. Les bilans commerciaux ont donné raison au média. Et chez le constructeur, on reconnait certaines erreurs...

Mois de 2 000 unités écoulées en quelques une année et demi de carrière. C'est peu de dire que la Cadillac ELR n'a pas rencontré un grand succès... Et ce notamment par son onéreux ticket d’entrée initial de 75 995 billets verts hors incitation de 7 500 dollars.

L'avenir de l'auto est en danger. Cadillac vient de procéder à quelques retouches à travers le millésime 2016 profitant de l'occasion pour diminuer  la facture. Uwe Ellinghaus, directeur marketing chez Cadillac, s'est confié sur l'ELR dans un entretien accordé à une agence de presse.

Mea culpa sur le placement tarifaire originel de l'ELR. Une auto bien trop chère malgré ses qualités et ses équipements. Selon lui le client qui n'a pas pris en compte ces différentes données a tout simplement été refroidi par le tarif.

En attendant, chez les concessionnaires on brade les ELR en stock en les proposant à moins de 50 000 dollars.

Source : Bloomberg.

Crédit illustration : Cadillac.

Pour résumer

Quelques semaines avant son introduction sur le marché américain, la Cadillac ELR passait entre les mains des essayeurs du média référence Consumer Reports. Conclusion cinglante en se demandant quel client allait bien pouvoir passer commande de cette cousine "premiumisée" de la Volt. Les bilans commerciaux ont donné raison au média. Et chez le constructeur, on reconnait certaines erreurs...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.