par Thibaut Emme

La DS 9, trop Chinoise pour le défilé du 14 juillet ?

Selon une information du Figaro, l'Elysée aurait décidé de "snober" la grande berline de luxe DS 9 pour le défilé du 14 juillet. Cela aurait pu avoir "de la tronche", mais visiblement l'origine de la production de la berline pose problème au Président.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Selon une information du Figaro, l'Elysée aurait décidé de "snober" la grande berline de luxe DS 9 pour le défilé du 14 juillet. Cela aurait pu avoir "de la tronche", mais visiblement l'origine de la production de la berline pose problème au Président.

En effet, la DS 9 est assemblée en Chine, son marché cible premier. Elle est ensuite importée en Europe. N'est pas la DS ou la SM qui veut et la DS 9 se ferait donc recaler. Rassurez-vous, le Président roulera sur les Champs Elysées en DS. Mais, ce sera le DS 7 Crossback présidentiel déjà vu notamment lors de l'investiture de 2017. Lui est assemblé à Mulhouse en France pour les modèles européens.

Pourquoi ne pas ressortir la Citroën SM Présidentielle ?

Si cela s'avère, cela ne fera pas une bonne publicité au nouveau fleuron de DS Automobiles. Pourtant, une DS 9 - décapsulée pour l'occasion - aurait du style pour un défilé officiel. Las, on se contentera donc d'un SUV en plein Paris, même hybride rechargeable.

Sinon il reste une solution : ressortir des réserves présidentielles les anciennes voitures de la République.

Illustration : leblogauto.com

Pour résumer

Selon une information du Figaro, l'Elysée aurait décidé de "snober" la grande berline de luxe DS 9 pour le défilé du 14 juillet. Cela aurait pu avoir "de la tronche", mais visiblement l'origine de la production de la berline pose problème au Président.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.