par La rédaction

Dossier Opel : trois offres déposées officiellement

Avant un point complet lors de l'officialisation de l'identité du repreneur d'Opel, voici le dernier épisode en date dans la vente de la General Motors. Trois offres ont été officiellement présentées à la filiale européenne de GM. La balle est désormais dans le camp de GM Europe, mais également du gouvernement allemand, avant d'étudier les dossiers puis choisir.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Avant un point complet lors de l'officialisation de l'identité du repreneur d'Opel, voici le dernier épisode en date dans la vente de la firme au Blitz par le constructeur américain General Motors. Trois offres ont été officiellement présentées à la filiale européenne de GM. La balle est désormais dans le camp de GM Europe, mais également du gouvernement allemand, avant d'étudier les dossiers puis choisir.

Le porte-parole de GM, Chris Preuss, a indiqué dans un communiqué assez laconique que trois offres avaient été définitivement déposées sur le bureau des décideurs de GM et de GM Europe.

Sans surprise restent encore en course le constructeur Fiat, l'équipementier austro-canadien Magna (en partenariat avec le Russe GAZ et une banque russe également) mais aussi, surprise ce nom n'ayant jamais fait l'objet du moindre bruit, l'organisme RHJ International par l'intermédiaire de son premier actionnaire, le fonds d'investissement américain Ripplewood.

En parallèle signalons toujours que les 4 000 concessionnaires européens Opel/Vauxhall ont confirmé leur souhait de prendre entre 10 % et 20 % du capital du nouveau groupe dans le cadre d'un accord avec un partenaire.

Aucune information n'a filtré sur la teneur précise des dossiers présentés. Chez Fiat on avance à plus de 55 % le taux de réussite de leur offre même si Sergio Marchionne, rappelons-le, n'a pas réussi à convaincre les syndicats allemands lors d'une ultime entrevue. Le chef du comité d'entreprise Opel, Klaus Franz, a pour sa part confié au Financial Times que les lignes globales du projet présenté par RHJ International avançaient "un concept très intéressant". Et ? Mystère.

En dernier ressort GM tranchera mais avec l'accord du gouvernement allemand qui aura son mot à dire. Une fois le repreneur choisi, le dossier ne serait pas bouclé définitivement "avant le quatrième trimestre de l'année en raison de la complexité juridique générale", a souligné Carl-Peter Forster, le président de GM Europe, dans un entretien accordé au magazine allemand Auto Motor Und Sport. A suivre (encore).

A lire également. Marchionne face aux syndicats allemands, Dossier Opel : Fiat et Magna doivent préciser leur plan, Quelques projets de Magna pour Opel et Les concessionnaires Opel décidés à s'engager.

A voir également. Galerie Insignia Sports Tourer OPC.

194311194271194274194277194280194317194295194323194304194307

Source : The Financial Times et Reuters.

Pour résumer

Avant un point complet lors de l'officialisation de l'identité du repreneur d'Opel, voici le dernier épisode en date dans la vente de la General Motors. Trois offres ont été officiellement présentées à la filiale européenne de GM. La balle est désormais dans le camp de GM Europe, mais également du gouvernement allemand, avant d'étudier les dossiers puis choisir.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.