par Elisabeth Studer

Dieselgate : la Corée du Sud veut mettre Volkswagen à l’amende

La Corée du Sud souhaite user de « l’arme » du dieselgate pour s’attaquer à Volkswagen, Audi et Porsche.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La Corée du Sud souhaite user de « l’arme » du dieselgate pour s’attaquer à Volkswagen, Audi et Porsche.

Le ministère de l'Environnement sud-coréen vient ainsi d’annoncer en début de semaine vouloir assigner en justice les constructeurs allemands - réunis au sein du même groupe Volkswagen - en vue de les soumettre au paiement d’une amende dans le cadre du scandale des moteurs diesels dont le niveau d’émissions polluantes avait été falsifié.

La Corée du Sud veut mettre Volkswagen à l’amende

Selon le ministère de l'Environnement sud-coréen, plus de 10 000 véhicules vendus par le groupe Volkswagen en Corée du Sud entre mai 2015 et janvier 2018 auraient été équipés de logiciels permettant de falsifier les relevés d'émissions de dioxyde d'azote.

Le ministère requiert que des amendes estimées à 11,5 milliards de won (9,5 millions de dollars ou 8,5 millions d'euros) soient infligées au constructeur allemand.

Certification révoquée

Au-delà des amendes, le ministère indique d’ores et déjà que huit modèles du groupe VW devraient voir leur certification révoquée. Figurent parmi eux l'Audi A6, la Volkswagen Touareg et la Porsche Cayenne.

La Corée du Sud en lutte contre les « manipulations »

« Nous avons l'intention de continuer à répondre énergiquement à l'avenir aux manipulations des émissions de gaz d'échappement », a par ailleurs déclaré à la presse un responsable du ministère.

Audi prend note de la décision

Audi a indiqué dans un communiqué « prendre note » de la décision des autorités sud-coréennes.

Ajoutant qu’en Allemagne, le constructeur rappelait les véhicules des séries A6 et A7 Sportback concernés depuis novembre 2018 et que « le taux de traitement » était actuellement « supérieur à 90 % ».

L'avis de Leblogauto.com

Dans un secteur automobile en proie à de larges difficultés financières dues en partie aux bouleversements technologiques ….. tout est bon – ou presque – pour freiner l’avancée de la concurrence.

Et quand les concurrents sont pris le doigt dans le pot de confiture, rien de plus aisé pour ses compétiteurs d’user de cette faille pour attaquer leur image de marque et …. frapper au portefeuille. le nerf de la guerre …

Rappelons que début août, le constructeur sud-coréen SsangYong, confronté à une baisse de ses ventes, a indiqué réfléchir à des mesures de restriction budgétaires.

Dans une lettre envoyée à ses salariés, Yea Byung-tae, PDG de SsangYong Motor, a ainsi annoncé que la société allait entamer des discussions sur un ensemble de mesures de réduction des coûts, lesquelles incluent notamment une réduction de 20% du nombre de ses cadres supérieurs.

Sources : AFP, Audi, VW

Pour résumer

La Corée du Sud souhaite user de « l’arme » du dieselgate pour s’attaquer à Volkswagen, Audi et Porsche.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.